Le sénat répond au procureur : Il n’y pas matière à autoriser l’action en justice contre Thambwe Mwamba

Le bureau du sénat estime qu’il n’y a pas matière à autoriser l’instruction sollicitée par le procureur général près la Cour de cassation contre Alexis Thambwe Mwamba. Tibasima Mbongemu Ateenyi, deuxième vice-président de la chambre haute répond point par point à la réquisition de la justice. 

Il admet que le président du sénat a tiré trois chèques, mais il ajoute qu’après le retrait des sommes le 6 janvier 2021, le trésorier de cette institution a constaté qu’il avait une forte effervescence au Palais du peuple, causant l’insécurité. 

Pour rappel, les faits allégués remontent au 6 janvier 2021. Le président du sénat avait tiré pour le compte de son institution trois chèques d’un import respectif de 2 000 000 euros, 1000 000 USD et 1 000 000 FC. 

Tibasima Mbongemu Ateenyi, explique que ce qui l’a obligé à solliciter l’avis du questeur adjoint afin de savoir où loger ces importants fonds en toute sécurité. Le questeur adjoint, poursuit-il, n’ayant pas de coffre-fort à son domicile, a sollicitée son tour le président du sénat. 

Il précise que le lendemain, le trésorier a récupérer les fonds pour les acheminer à la trésorerie du sénat. Il a même joint quelques pièces pour témoigner de la véracité de sa version.

Pour le procureur, ces faits constituent l’infraction de détournement des deniers publics. 

Actualite.cd/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer