Le cardinal Ambongo affirme que la grâce présidentielle accordée à Eddy Kapend et compagnie avait obtenu l’accord de la famille Kabila

Le Cardinal Fridolin Ambongo a en marge de la commémoration du 20e anniversaire de la disparition de Mzee Laurent Désiré Kabila remercié le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi pour avoir gracié plusieurs détenus (Eddy Kapend et compagnies) cités dans le décès du troisième Président de la République.

« Plusieurs personnes ont été arrêtées, ils ont connu la privation de leur liberté, la souffrance morale, psychologique et parfois le rejet de la société. Même si nous pouvons nous poser aujourd’hui la question de savoir la certitude morale de leur culpabilité. Nous tenons en ce moment solennel à remercier  le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi pour la mesure de grâce qu’il vient de leurs accorder en accord avec leur famille de l’illustre disparu. Ce geste hautement significatif ouvre la possibilité d’envisager autrement l’avenir », a-t-il déclaré ce samedi 16 janvier 2021 à la Cathédrale Notre Dame du Congo.

Et d’ajouter :

« Nous sommes venus aujourd’hui saluer la mémoire de Laurent Désiré Kabila affectueusement appelé Mzée, ancien Chef de l’État de notre pays la RDC et Héros national. Nous prions aussi pour sa famille, pour la nation Congolaise toute entière. Nous prierons également pour tous ceux ou celles qui à la suite de cette mort brutale ont connu des grandes souffrances notamment les familles de tous ceux qui ont été emprisonnés à cause de sa mort ». 

Pour Fridolin Ambongo, sa mort fut également source de déchirement pour la nation Congolaise entière à qui on a arraché un Président, le père de la Nation qui commençait à susciter l’espoir pour un nouveau départ.

Il sied de noter que plusieurs activités ont été organisées en mémoire de Mzee Laurent Désiré.

Actualite.CD/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer