Lamuka pour la réouverture du procès 100 jours

Après l’acquittement de Vital Kamerhe, à la suite du procès 100 jours, la coalition Lamuka exige la réouverture de ce dossier.

Dans un entretien à bâtons rompus, ce samedi 25 juin avec la presse, Prince Epenge, cadre de cette plateforme, proche de Martin Fayulu, a déclaré qu’ « il faut un nouveau procès pour que M. Félix Tshisekedi soit entendu comme

comme témoin-renseignant ».

Car, selon lui, le chef de l’État « avait été cité à 127 reprises » lors de ce procès.

D’ailleurs, poursuit-il, « Vital Kamerhe avait dit que ce n’était pas son procès, mais celui de son Chef qui avait initié le programme de 100 jours ».

Pour Prince Epenge,l’acquittement de Vital Kamerhe est irrégulier. « Le peuple détient la preuve que 66 millions de dollars ont été détournés. Parce que les maisons, les routes, les ponts, les mini-barrages prévus ne sont jamais sortis de terre »,a-t-il conclu.

Bien avant Prince Epenge, Martin Fayulu avait également soutenu, de son côté, que Félix Tshisekedi devra être entendu dans le même dossier, tous les suspects ayant été acquittés.