Kwamouth : Martin Fayulu évoque l’existence d’une main noir dans les affrontements

La situation sécuritaire dans le territoire de Kwamouth, dans la province de Maï-Ndombe reste de plus en plus inquiétant. Dans un message ce lundi 19 septembre 2022, Martin Fayulu a évoqué l’existence d’une main noir dans les affrontements entre communautés dans cette partie Ouest du pays. Le notable du Bandundu a sollicité le déploiement d’une forte unité sécuritaire dans la région afin d’anéantir ennemi.

« Aucun congolais, digne de ce nom, ne peut accepter que des individus, qui qu’ils soient, puissent se permettre de semer la terreur dans nos villages », dit Martin Fayulu.

En effet, craignant le fait que le pays est davantage exposé à la balkanisation suite à ce front d’insécurité qui s’est ouvert dans la partie Ouest du pays outre celle de l’Est, le leader de l’ECiDé appelle les congolais à contrer un tel projet, « il est du devoir de tout congolais de contrer un tel projet macabre », déclare M. Fayulu.

Par ailleurs, il mobilise également les jeunes pour « monter des brigades de surveillance citoyenne afin de dénoncer toute personne ou activité suspecte ».

Pour rappel, le conflit entre les ethnies Téké et Yaka a déjà causé plusieurs dégâts humains que matériels. Des personnes ont été tuées et plusieurs maisons incendiées. Les villages voisins du lieu du conflit ont accueilli en masse des réfugiés.

Gaël Hombo/acturdc.com