Kinshasa : vaste opération de démolition des constructions illicites à SOCOPAO/Limete

Kinshasa11-10-2022Société – Une très vaste opération « non-stop » de démolition des constructions anarchiques est déclenchée depuis le vendredi 7 octobre 2022 dans le site SOCOPAO de la SCTP/Onatra, dans la commune de Limete. Les malveillants en ont payé le prix de leur récidive.

Le gouvernement provincial de Kinshasa a engagé, depuis le 7 octobre 2022 à Kinshasa, une vaste campagne de démolition de constructions illicites avec de gros engins sur le site de SOCOPAO I, II et III à Limete, le long des emprises du chemin de fer de la Société commerciale des Transports et des Ports, SCTP.

En effet, depuis quelques années, les constructions illicites dans ce vaste site se sont érigées en pratique par des citoyens malveillants et irrespectueux de la loi.

Sur cet espace situé le long de la route des Poids-Lourds, on y a édifié des logements de toutes formes, baraquements, maisons, logis de fortune, abris et autres. Le phénomène s’est sérieusement installé. De l’arrêt dit Baramoto jusqu’au niveau du 14è rue, toute cette étendue a vu pousser des habitations le long de la voie ferrée. Des baraques en béton ont poussé çà et là car la demande a suscité cet engouement.

« On s’est permis de luxueuses demeures à plusieurs étages pour promouvoir le commerce du logement », ont témoigné certaines indiscrétions. « C’est une situation qui a pris une ampleur préoccupante. Quelques fois parce que le fléchissement de l’autorité et des responsables de la SCTP en est la cause, d’autres fois, c’est la complicité de certains responsables et souvent c’est l’audace ou même l’inconscience des citoyens mais la loi les a rattrapés », ajoutent-ils.

Des pleurs et des grincements de dents ont été entendus. Des engins ont été déployés matinalement sur les lieux pour saccager les habitations y érigées et autres commerces, au grand désenchantement de leurs propriétaires qui n’avaient d’yeux que pour pleurer.

Des murs construits aux environs du pont Matete, des résidences, des espaces récréatifs et plusieurs autres maisons commerciales établies à Kingabwa Uzam, à Limete, ont été démolis. Ces démolitions sont menées conjointement par les ministères des Affaires foncières, du Transport et Voies de communication, des Infrastructures et Travaux publics et l’hôtel de ville de Kinshasa.

Pour l’autorité urbaine qui a enclenché ces opérations le 5 octobre, il est question de dégager des voies et de réhabiliter complètement le réseau ferroviaire de la capitale, à l’heure de la relance du projet Train urbain à Kinshasa (Metrokin).

Celle-ci  envisage, entre autres, la réhabilitation du chemin de fer de Limete à deux voies pour plus de fluidité. A l’évidence, ce projet vise à doter la ville des trains urbains modernes pour un transport de masse./digital congo