Kabuya répond fermement à John Numbi : « Le pouvoir de Félix Tshisekedi vient du peuple congolais, pas de Kabila ».

Le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps), Augustin Kabuya, a répondu farouchement aux accusations de John Numbi, lors de son adresse, dimanche 08 octobre 2023, aux militants du parti présidentiel réunis au quartier Mombele dans la commune de Limete.

Selon Augustin Kabuya, le Général John Numbi n’a fait que raconter les mensonges dans ses dires. « Jonh Numbi n’a pas dit la vérité (…) La réalité est qu’il voulait se faire « enfant chéri » du Chef de l’Etat et le prendre en otage en diabolisant d’autres généraux auprès de lui. Une démarche que le Président de la République a totalement refusée, estimant que tous les officiers qui servent sous le drapeau devaient bénéficier de la même considération et du même traitement. C’est à partir de là que sa rage contre les institutions s’est manifestée(…). », a-t-il déclaré.

Réagissant au propos de John Numbi selon lequel le pouvoir de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo lui a été donné par le régime passé, Augustin Kabuya a indiqué que le Président actuel a été élu par le peuple congolais.

« Je voudrais ici marteler que le pouvoir de Félix Tshisekedi vient du peuple congolais et non de la volonté d’un seul individu, Kabila.

Chers compatriotes, a expliqué le secrétaire général de l’Udps, pour comprendre la teneur de la fausseté des propos de John Numbi, posez-vous la question de savoir comment Joseph Kabila pouvait-il se dédire, au point de donner le pouvoir présidentiel gratuitement à Félix Tshisekedi après avoir refusé catégoriquement de le nommer comme son Premier ministre dans le cadre de l’application de l’Accord de la Saint Sylvestre dit « Accord de la Cenco ».

A en croire Kabuya, Joseph Kabila avait initié des démarches après les élections de 2018, auprès du Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, vainqueur incontestable de ce scrutin, pour solliciter des garanties pour sa sécurité et celles de son entourage dont faisait partie John Numbi. « Il n’y avait pas autre chose que cela. Il peut tromper tout le monde, mais pas sa propre conscience », a-t-il dit.

Dossier à suivre !

mediascongo.net