Delly Sesanga ne considère pas l’exigence d’une candidature unique comme obligatoire face à un pouvoir qui « lamentablement »a échoué

Le président du parti politique Envol, Delly Sesanga Hipungu, a exprimé ses réserves concernant la question d’une candidature commune de l’opposition face à Félix Tshisekedi lors des prochaines élections présidentielles en République Démocratique du Congo (RDC). Après avoir déposé sa candidature à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Delly Sesanga a contesté la notion de candidature unique, la qualifiant de propagande favorable à la fraude électorale.

Delly Sesanga a déclaré devant la presse et ses partisans venus le soutenir lors du dépôt de sa candidature dimanche 8 octobre 2023 : « Il faut arrêter avec cette idée qui est en fait une propagande, faire croire que pour pouvoir obtenir le changement dans notre pays, parce que je me bats pour qu’on puisse avoir un nouveau Président de la République, car le Président sortant a montré ses limites, son incapacité à redresser ce pays, des promesses non tenues, à hypothéquer l’indépendance nationale et notre souveraineté, et c’est un pouvoir basé sur les mensonges d’État. »

L’élu de Luiza (Kasaï Central) a souligné que les Congolais ne pouvaient plus se permettre de continuer sous le régime de Félix Tshisekedi à la tête de la RDC. Il a cité plusieurs promesses non tenues, notamment en matière de sécurité, d’indépendance nationale, de baisse des prix des billets d’avion et de gratuité de l’enseignement.

« Quand vous vous promenez dans le Congo et que vous faites le tour du monde, le Congo est aujourd’hui un pays isolé, un pays en détresse qui mérite d’avoir des dirigeants compétents avec une vision forte pour le redresser. Considérer que face à un tel pouvoir il faut un seul candidat pour le battre, c’est en fait alimenter le moteur de la fraude où on veut faire croire aux gens que la présence de plusieurs candidats signifie que la fraude est validée. Face à cette mobilisation, je ne vois pas en quoi l’exigence d’une seule candidature est la condition sine qua non pour remporter l’élection présidentielle », a-t-il déclaré.

Delly Sesanga estime être porteur d’un projet de société capable de rassembler toutes les tendances politiques de la RDC pour redresser le pays. « Chacun a déposé, nous, nous n’avons pas fait que déposer, nous avons un projet et nous pensons que ce projet peut rassembler tout le monde, ceux du pouvoir, ceux de l’opposition, si nous voulons remettre ce pays sur les rails », a-t-il affirmé.

Delly Sesanga fait partie des 24 candidats ayant déposé leur candidature pour l’élection présidentielle prévue en décembre de cette année. Pour faciliter la préparation de la campagne électorale, la CENI a précisé dans un communiqué que les numéros attribués à chaque candidat sur la liste provisoire seraient considérés comme définitifs.

/actualité.cd