Justice : l’épouse de Jean-Marc Kabund attendu devant le juge

L’épouse de Jean-Marc Kabund, Christine Kasongo Mikombe est attendu devant le barreau du Tribunal de paix de Kinshasa/Matete le 06 octobre prochain. La femme de l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale est poursuivie en justice par une citation directe du vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Gecoco Mulumba.

En effet, Christine Kasongo est poursuivie pour imputations dommageables, injures publiques, dénonciation calomnieuse. Le vice-gouverneur Gérard Mulumba reproche à la citée d’avoir tenu des propos diffamatoires, injurieux à son encontre dans une série des vidéos publiées sur les réseaux sociaux en date du 10 septembre 2022. « Gecoco assassin », aurait-elle dit, entre autres. Il est aussi reproché à la citée d’avoir fait de fausses dénonciations auprès des fonctionnaires de la Monusco en déclarant qu’elle et ses enfants étaient en danger du fait de M. Mulumba et d’avoir tourné une scène macabre en vue de donner l’impression d’un danger réels qu’ils encouraient.

Le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa sollicite que soient établies en fait comme en droit les infractions en charge de la citée et aussi sa condamnation à payer la somme de 1.500.000 dollars américains des dommages-intérêts.

Cette action judiciaire intervient dans un contexte marqué par un procès qui s’est déjà ouvert contre Jean-Marc Kabund, époux de la citée, poursuivi quant à lui des infractions d’imputations dommageables, injures publiques, propagation des faux bruits, offense au Chef de l’Etat. L’affaire doit connaître son examen devant la Cour de cassation alors que M. Kabund est toujours détenu à la prison centrale de Makala, malgré son assignation en résidence surveillée.