Ituri : 11 morts dans une nouvelle attaque ADF à Irumu

Les rebelles d’Allied democratic forces (ADF) ont attaqué le village Ndimo dans la chefferie des Walese-Vonkutu, au Sud du territoire d’Irumu en province de l’Ituri, dans la nuit du 13 au 14 mai 2024.

La Convention pour le respect des droits de l’homme qui confirme la nouvelle indique que 11 civils ont été tués par ces terroristes qui ont réussi à incendier 5 maisons lors de cette énième attaque.

Le coordonnateur de cette structure, Christophe Munyanderu, appelle les autorités au renforcement de l’effectif militaire dans la zone pour bien sécuriser la population contre la menace de ces rebelles qui ont trouvé refuge dans cette partie du pays.

« Ils sont au total 11 civils tués par les rebelles ADF parmi lesquels 6 femmes, 4 enfants y compris un bébé, aux côtés de 5 maisons incendiées et nous voyons que c’est un simple sabotage de ces rebelles au gouvernement », a-t-il dit.

En réaction, l’administrateur militaire du territoire d’Irumu tout en compatissant avec cette population touchée par cet acte barbare de ces terroristes, justifie cette nouvelle tuerie par le fait que l’ennemi continue à subir la pression militaire du côté Ouest de la RN4.

Cette autorité territoriale appelle la population à la vigilance et à ne pas servir de béquille à l’ennemi.

« L’ennemi utilise nos frères qui servent des pistes pour ramener l’ennemi dans tels ou tels autres endroits, nous sommes appelés à la vigilance et à l’union », a dit le colonel Siro N’simba Bunga Jean.

Cette nouvelle attaque rebelle qui s’est soldée par des morts d’hommes et plusieurs dégâts matériels intervient au moment où l’administrateur militaire est dans une mission d’itinérance de 5 jours dans la zone pour réconforter la population.

Texte extérieur !