Haut-Katanga : Le gouvernement provincial annonce le début des travaux de sécurisation du site minier de Shinkolobwe

Le gouvernement provincial du Haut-Katanga annonce le début des travaux de sécurisation du site minier de Shinkolobwe, situé à 150 kilomètres de la ville de Lubumbashi dans le territoire de Kambove, après un mois de suspension des activités minières dans cette partie.

La décision a été prise lors de la réunion du Conseil provincial de sécurité tenue le lundi 19 octobre 2021 au gouvernorat de province au centre-ville de Lubumbashi.

Selon Christian Momat, ministre provincial de l’intérieur à l’intérim, ce site était exploité sans tenir compte des effets néfastes sur la population.

« Concernant ce sujet, le conseil de sécurité a entendu les différents rapports du CMPRI et du CGA sur des mesures de la sécurisation de ce site parce que vous le savez, c’est un site qui est exploité tantôt par les creuseurs artisanaux, tantôt par les sociétés minières. Et les effets de la radiation sont très néfastes à l’endroit de la population », a-t-il expliqué à la presse locale dans le compte rendu.

Par ailleurs, Christian Momat a indiqué que le Conseil va dépêcher ce mardi 19 octobre une équipe pour amorcer officiellement les travaux.

« Et demain, son excellence Monsieur le gouverneur a diligenté une descente sur le site pour pourvoir palper certaines réalités de terrain et lancer la sécurisation de ce site à laquelle seront conviées les entreprises minières dont Lualaba Mining, Gécamines et Kapm », a-t-il conclu.

Pour rappel, au mois de septembre dernier, le ministre national de la recherche scientifique avait ordonné la suspension des activités minières de deux sociétés qui exploitaient aux alentours du site minier de Shinkolobwe. Ces mesures ont été prises dans le but de lutter contre l’exploitation clandestine. C’est l’uranium du site minier de Shinkolobwe qui a été utilisé pour la fabrication des bombes atomiques lancées en 1945 sur Hiroshima et Nagasaki.

7sur7.cd

vous pourriez aussi aimer