Guerre à l’Est : Vital Kamerhe prône l’option militaire, diplomatique et humanitaire

Le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe, prône l’option militaire, diplomatique et humanitaire pour mettre fin à l’insécurité qui sévit dans l’Est de la République démocratique du Congo, notamment avec la résurgence du M23 soutenu par le Rwanda.

C’est l’essentiel de son plan de sortie de crise au sujet de l’insécurité causée par les groupes armés et rebelles.

Vital Kamerhe l’a dit le mardi 28 juin 2022 à l’issue de sa rencontre avec le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à la Cité de l’Union Africaine à Kinshasa.

Durant son séjour en prison, l’ancien directeur de cabinet du chef de l’État dit avoir beaucoup appris notamment la patience, la résilience et la foi en Dieu. Il a, dans la foulée, dit penser à ses anciens compagnons de prison dont la situation est insupportable.

Rappelons par ailleurs que Vital Kamerhe a, à l’issue de cette rencontre, réitéré sa loyauté au président de la République. Il a dit être prêt à servir la République démocratique du Congo et son peuple.

À noter que cette rencontre a eu lieu seulement quelques jours après l’acquittement de Vital Kamerhe par la justice congolaise. Celle-ci a estimé qu’il n’y avait pas des preuves qui pouvaient attester que Vital Kamerhe avait détourné les fonds destinés aux travaux du Programme d’urgence de 100 jours du président Tshisekedi, dans son volet infrastructure.