Guerre à l’Est : il faut aller à l’offensive, la voie diplomatque a échoué (Blanchard Mongomba )

Blanchard Mongomba, secrétaire général de Nouvel Élan, parti d’Adolphe Muzito a, lors d’un entretien accordé à actualité.cd, dénoncé l’échec des voies diplomatiques dans la recherche de la paix à l’Est de la République. Ce membre de Lamuka souhaiterait que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo passent à la vitesse supérieure en mettant en place des stratégies offensives visant à anéantir les rebelles du Mouvement du 23 Mars (M23) parrainés par le Rwanda.

« Il est clair que maintenant il faut agir et aller à l’offensive, en attendant de revenir sur la voie de la diplomatie. Les autres ont déjà donné leurs intentions de guerre. Ce serait un aveu d’impuissance de notre part si nous continuons de miser sur la diplomatie », a-t-il dit.

Et dans la foulée, il poursuit : « Le Rwanda appuie le M23 pour nous déstabiliser dans la partie Est. Nous ne pouvons plus continuer à trop réfléchir en considérant que c’est une question interrégionale. Il s’agit ici de la quiétude de la République Démocratique du Congo qui est mise en mal. Ce sont des compatriotes qui laissent leur peau. Nous devons agir, d’abord en tant qu’Etat pour restaurer notre souveraineté ».

Il sied de noter que ce vendredi 17 juin 2022, la tension est vive depuis le matin à Birere dans la ville de Goma (Nord-Kivu). À la base, l’altercation entre un militaire des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les éléments de défense et de sécurité du Rwanda.

Gaël Hombo/acturdc.com