Éruption du Nyiragongo : la FDNT annonce avoir distribué 160 tonnes de vivres et non vivres à 70.000 sinistrés et promet de continuer l’opération

la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi était devant la presse ce week- end pour un point d’information sur son activité dans la ville de Goma, dans le cadre de son action caritative destinée aux sinistrés et des déplacés suite à l’eruption du volcan Nyiragongo le 22 mai dernier.

Dans sa communication, Sarah Biselele, chargée du social au sein de cette fondation est revenue sur l’objectif leur confié par la première Dame de la République notamment « s’enquérir de la situation humanitaire post irruption et déterminer quels étaient les besoins d’urgence des populations déplacées et sinistrées » , avant d’insister sur le fait que « la grande détermination de la première dame à agir vite et bien, a permis la création d’un pont aérien entre Kinshasa-Kigali-Goma, l’aéroport de Goma étant fermé« .

Cette dernière promet l’accomplissement de la FDNT pendant le processus de retour et réinstallation des victimes dans leurs milieux d’origines.

« après avoir aidé la population à Kahembe, Rutshuru, Mujoga et Mugunga, ainsi que les membres de l’OVG, le travail d’accompagnement va se poursuivre y compris avec le retour progressif à la normal observé notamment avec la réouverture de l’aéroport de Goma« , a-t-elle déclaré.

De son côté, Ludovic Diomi, chargé de communication de la fondation a résumé en chiffres l’aide apportée par la fondation jusqu’ici.

Selon lui, « 160 tonnes de vivres et non vivres distribué et 70.000 individus bénéficiaires de cette aide« .

Il estime que « Ces chiffres sont basés sur les estimations fournies par la protection civile et la division provinciale des affaires humanitaires« .

Il a par ailleurs exprimé un soulagement quant à l’arrestation des personnes qui ont détourné une partie des vivres initialement prévus pour les déplacés de Rutshuru.

Pour sa part, le chargé de l’administration de la fondation a estimé qu’ « il était bon que la justice fasse son travail sérieusement dans cette affaire de détournement de vivres« .

Cas-info.ca

vous pourriez aussi aimer