Éradication de l’ADF : Les forces Ougandaises ont rejoint les FARDC pour traquer ensemble les forces négatives (Muyaya)

Le gouvernement, via son porte-parole, Patrick Muyaya, confirme la présence des éléments de l’armée Ougandaise en République démocratique du Congo. 

Devant la presse ce mercredi 1er décembre 2021 à Kinshasa, le ministre de la Communication et médias a affirmé que les troupes Ougandaises ont rejoint les forces armées Congolaises, mardi dernier, pour traquer ensemble les ADF. 

« Au 29 novembre dernier, devant vous, je vous l’avais dit, que s’il y a des forces spéciales, des militaires entre en RDC, nous viendrons vous le dire. C’est ce qui justifie le briefing de ce soir. Vous avez suivi hier dans la matinée qu’il y a eu des tirs d’artillerie, des frappes sur des cibles qui ont été identifiées en RDC. Nos hommes étaient sur terrain, ils ont été appuyés par les forces armées de la République Ougandaise. Parce que nous avons convenu de mettre fin à l’aventure des ADF qui sont des Ougandais qui viennent de l’Ouganda qui endeuillent la RDC« , a-t-il déclaré. 

Et de renchérir : « En début d’après-midi, comme le requiert la stratégie militaire, après les opérations, il faut procéder au nettoyage. Nos forces armées ont été rejointes par les forces de l’armée Ougandaise pour traquer ensemble les forces négatives« .

Cependant, le ministre Muyaya a rejeté les accusations de mensonge portées contre le gouvernement sur la présence des militaires Ougandais en RD Congo. À l’en croire, au soir du 29 novembre dernier, il n’y avait aucun élément Ougandais sur le sol congolais. 

« Si on vient vous dire ça aujourd’hui, ce que la situation a évolué« , a dit le porte-parole du gouvernement Sama Lukonde.

Par ailleurs, il a tenu à préciser que le terrorisme mondial est combattu en coalition. 

« Nous, RDC, nous ne pouvons pas rester en marge de cette dynamique mondiale. Parce qu’il faut des coalitions pour y mettre fin. Nous comprenons les préoccupations, les craintes de certains de nos compatriotes à l’annonce de ces opérations. Nous les comprenons du fait du passé mais nous avons le choix d’avancer parce que nous voulons faire de la région des grands lacs une région de développement en Afrique« , a-t-il dit. 

Pour lui, la RDC et l’Ouganda ont décidé de mutualiser, depuis plusieurs années, les renseignements et les forces pour neutraliser l’ennemi commun qu’est l’ADF./7sur7.cd

vous pourriez aussi aimer