Éliminatoires CAN 2023 : traité de boulanger, Joël Kiassumbua promet de traduire en justice ses détracteurs en cas de récidive

L’international portier de l’équipe nationale de la République Démocratique du Congo, Joël Kiassumbua a fait objet des critiques après ses contre-performances à l’issue de deux premières journées des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Côte d’Ivoire 2023.

Affecté après avoir été traité de boulanger par les médias traditionnels et les personnes malveillantes, Joël Kiassumbua dit avoir exercé que le métier de footballeur depuis son enfance.

« Ces propos portent une grave atteinte à la crédibilité de ma carrière ainsi qu’à celle de mon équipe nationale les léopards. Plusieurs personnes sont témoins de ces déclarations. Ainsi je tiens à rappeler à tous que depuis mon enfance jusqu’au aujourd’hui je n’ai jamais exercé un métier autre que celui du football », a-t-il déclaré sur sa page Facebook.

Il met, par conséquent, en garde ses détracteurs en cas de récidive, il va se réserver le droit de porter plainte afin de donner une suite légale à cette affaire et faire valoir ses droits.

Rappelons que, les Léopards de la RDC ont été battus par les Panthères du Gabon (0-1), le 04 juin dernier à Kinshasa, avant de tomber de nouveau à Omdurman devant les Crocodiles du Nil du Soudan (2-1).

La RDC occupe la dernière place du groupe I avec 0 point, derrière le Gabon et la Mauritanie qui comptent 4 unités chacun ainsi que le Soudan 3 points./opinion-info.cd