Eliminatoire CAN 2023: « Nous sommes des professionnels et nous savons que nous avons fauté dans ce match là… À nous de faire de mieux » (Marcel Tisserand)

Les Léopards de la République Démocratique du Congo séjournent à Omdurman au Soudan depuis le dimanche 5 juin dans la soirée. Ils seront reçus le mercredi 8 juin par les Crocodiles du Nil pour le compte de la 2ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Côte d’Ivoire 2023.

Défaits par les Panthères du Gabon il y a quelques jours, les Fauves Congolais sont déjà sous pression avec ce mauvais résultat concédé à domicile. Ils sont clairement contraints à l’exploit devant un adversaire qui a également son premier match. On appris la leçon du côté congolais dit-on et on sait ce qu’il doit être fait.https://googleads.g.doubleclick.net/pagead/ads?client=ca-pub-0028206504876438&output=html&h=343&adk=3776038672&adf=2624544301&pi=t.aa~a.3026368793~i.3~rp.4&w=412&lmt=1654522115&num_ads=1&rafmt=1&armr=3&sem=mc&pwprc=8991145378&psa=1&ad_type=text_image&format=412×343&url=https%3A%2F%2Fwww.mediacongo.net%2Farticle-actualite-105876_eliminatoire_can_2023_nous_sommes_des_professionnels_et_nous_savons_que_nous_avons_faute_dans_ce_match_la_a_nous_de_faire_de_mieux_marcel_tisserand.html&fwr=1&pra=3&rh=330&rw=395&rpe=1&resp_fmts=3&sfro=1&wgl=1&fa=27&uach=WyJBbmRyb2lkIiwiMTEuMC4wIiwiIiwiU00tQTAyNUYiLCIxMDEuMC40OTUxLjYxIixbXSxudWxsLG51bGwsIiIsW1siIE5vdCBBO0JyYW5kIiwiOTkuMC4wLjAiXSxbIkNocm9taXVtIiwiMTAxLjAuNDk1MS42MSJdLFsiR29vZ2xlIENocm9tZSIsIjEwMS4wLjQ5NTEuNjEiXV0sZmFsc2Vd&dt=1654522115806&bpp=16&bdt=7450&idt=-M&shv=r20220601&mjsv=m202205310101&ptt=9&saldr=aa&abxe=1&cookie=ID%3Dae89b55ac2801103-22de13668ccc00aa%3AT%3D1634967048%3ART%3D1634967048%3AS%3DALNI_MZpXjtehbvurLvvtIfv-F4qaz19xw&gpic=UID%3D00000389c1717f66%3AT%3D1649182225%3ART%3D1654525877%3AS%3DALNI_MbJFzQxAf_KpUMCLrpFJl163qtstQ&prev_fmts=412×90%2C412x1513%2C0x0%2C160x600&nras=2&correlator=4093826431021&frm=20&pv=1&ga_vid=1512921366.1634967034&ga_sid=1654522110&ga_hid=1336286589&ga_fc=1&u_tz=120&u_his=3&u_h=915&u_w=412&u_ah=915&u_aw=412&u_cd=24&u_sd=1.75&dmc=4&adx=8&ady=1198&biw=412&bih=785&scr_x=0&scr_y=174&eid=44759875%2C44759926%2C44759842%2C44761044%2C31067527%2C31062930&oid=2&pvsid=3180940151922831&pem=811&tmod=2019195430&uas=3&nvt=1&ref=https%3A%2F%2Fwww.mediacongo.net%2F&eae=0&fc=384&brdim=0%2C0%2C0%2C0%2C412%2C0%2C412%2C785%2C412%2C785&vis=1&rsz=%7C%7Cs%7C&abl=NS&fu=128&bc=31&ifi=5&uci=a!5&btvi=3&fsb=1&xpc=y7TMxTooDv&p=https%3A//www.mediacongo.net&dtd=169

« Nous avons des débuts difficiles. Nous aurions espérer commencer différemment. Mais il nous reste beaucoup de temps et autant de matchs pour faire mieux. Cela commence par ce match face Soudan. Nous sommes très déçus de ce qui s’est passé… pas abattus. Nous sommes des professionnels et nous savons que nous avons fauté dans ce match là. À nous de faire de mieux. Nous ne pouvons pas faire pire que le premier match. Je ne lis pas l’avenir mais je sais ce groupe a beaucoup de talents. Nous avons des joueurs de qualité et qui ont beaucoup d’envie. À nous joueurs et staff technique de nous unir pour trouver des solutions Pour les points négatifs que nous avons. Ce qui nous manque, ce sont les résultats. C’est ce qui compte. Pour valider le travail, il faut gagner », a confié Marcel Tisserand, le capitaine de cette sélection à leur arrivée au Soudan.

Ce qui est vrai, cette équipe manque un état d’esprit qui ne ne lui permet pas pour le moment d’aller chercher des succès probants. Étant déjà dos au mur cette 2ème journée, il faudra être mentalement au point pour éviter de craquer, ce qui clairement compromettre les chances de qualification.