Désignation des membres de la CENI : LAMUKA contre la démarche « cavalière » des confessions religieuses qui ont appelé au dépôt des candidatures

La coalition LAMUKA monte au créneau pour dénoncer la démarche des confessions religieuses qui ont, après la rencontre vendredi dernier avec le président de l’Assemblée nationale, appelé au dépôt des candidatures pour la désignation de nouveaux membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). 

Dans un communiqué ce lundi 22 mars 2021, le présidium de la coalition LAMUKA qualifie la démarche des confessions religieuses de « cavalière » et non constructive pour le pays.

« LAMUKA soutient que la démarche cavalière des confessions religieuses n’est pas de nature à construire le pays sur base de l’amour, de la vérité et la crainte de Dieu comme elles nous l’enseignent tous les jours« , lit-on dans ce communiqué signé par Martin Fayulu et Adolphe Muzito, membres du présidium de LAMUKA.

LAMUKA accuse également Joseph Kabila et Félix Tshisekedi de vouloir faire un passage en force pour s’octroyer le contrôle du bureau de la centrale électorale.

« Le présidium de LAMUKA est conscient que le couple Kabila/Tshisekedi veut faire un passage en force pour s’octroyer le contrôle du bureau de la CENI. En effet, tout le monde sait qu’au sein de l’assemblée nationale actuelle, un membre du couple est Majorité et un autre est Opposition« , ajoute cette coalition.

En outre, il accuse les confessions religieuses de vouloir plaire à « certains commanditaires en mal d’ingérence dans les affaires intérieures du pays au détriment des intérêts des congolais« . D’où, son exposition à cette démarche.

« Le présidium de LAMUKA est convaincu, comme beaucoup de congolais, qu’il est impérieux d’adopter de manière consensuelle, par toutes les parties prenantes, la réforme de la CENI avant toute désignation de ses membres. Le présidium s’opposera par tous les moyens contre le statu quo inutile que les confessions religieuses veulent imposer à notre peuple », rapporte le même communiqué.

Par ailleurs, LAMUKA demande au peuple congolais de se tenir prêt pour des manifestations contre « toute tentative de reproduire une CENI politisée qui aura pour mission de préparer l’organisation d’une nouvelle fraude électorale et ainsi perpétuer la crise de légitimité en RDC« .

La coalition LAMUKA rappelle aussi qu’elle a mis sur la table une proposition de réforme de la loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI qui « permettra d’avoir une centrale électorale effectivement depolitisée, indépendante et responsable ».

7sur7.cd/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer