Coopération RDC – France : après avoir quadruplé son aide en 2022 au Pays de Lumumba, de 40 millions € à 160 millions €, l’AFD compte y investir 500 millions € d’ici à 2025

La France veut amplifier sa coopération avec le plus grand pays francophone au monde (en termes des locuteurs, 100 millions d’habitants). Et pour cela, l’Hexagone sort le chéquier. 
A travers son Agence Française de Développement (AFD), la France compte investir 500 millions d’euros en RDC d’ici à 2025. C’est ce que rapporte une note d’information de cet établissement public bancaire Français parvenue à la rédaction de 7SUR7.CD, jeudi 15 décembre 2022.

A l’en croire, au cours de l’année 2022, l’AFD a investi 160 millions € au Pays de Lumumba. D’après le document, le portefeuille de l’AFD compte plus d’une vingtaine de projets correspondant à plus de 321 millions d’euros dont 26 projets et 8 fonds d’études en cours.

La source rapporte que les projets initiés durant la période 2021-2022  touchent à différents secteurs dont l’eau, l’éducation, la santé, la gouvernance administrative, l’autonomisation économique des femmes, la sécurité alimentaire, l’énergie et bien d’autres.

Selon le document, dans le secteur de l’eau, 1,5 millions € ont été investis au projet Eau contre le Choléra, à Uvira, dans la province du Sud-Kivu en 2021. Dans le secteur de la santé, plusieurs financements ont été engagés pour par l’AFD en 2021. Il s’agit de 8 millions € investis au projet d’appui aux laboratoires de surveillance épidémiologique, au Sud-Kivu, de 8 millions € donnés au projet d’appui à l’hôpital public de Panzi et à la fondamention Panzi du prix Nobel de la paix Dénis Mukwege, avec la Croix-Rouge française dans la même province et de 12 millions € investis au projet de renforcement des systèmes de santé à Kinshasa.

Dans le secteur de l’éducation, l’AFD a investi 10 millions € en 2021 dans le projet Molakisi Telema implémenté dans la province du Kongo Central. Le même montant a été investi au projet d’appui à la gouvernance, à l’insertion et à la formation agricole et rurale dans la province de la Tshopo.

Toujours dans le secteur de l’éducation, l’AFD a investi au cours de l’année 2022,  25 millions € au projet Éducation de base qui consiste en la construction des écoles dans la province du Kongo Central et en la prise en charge de 4500 retraités du gouvernement central.

L’AFD a par ailleurs investi, en 2022, 4 millions € au projet de gouvernance administrative ( ENA et INAFORJ), 12 millions € au projet d’appui à l’entrepreneuriat féminin, 40 millions € au projet d’appui à la sécurisation alimentaire de la ville de Kinshasa et des provinces avoisinantes et 41 millions €  au projet d’électrification de Kabinda à Lomami.

Soulignons que ce tableau est loin d’être exhaustif. L’AFD, avec ses partenaires, a réalisé plusieurs interventions dans différents coins de la RDC au cours de la période 2021-2022.

Le groupe AFD est un établissement public bancaire détenu à 100 % par l’État Français. Il a pour mission de contribuer à mettre en œuvre la politique de la France en matière de développement et de la solidarité internationale. Il est présent en RDC depuis 1976.

7sur7

vous pourriez aussi aimer