CENI: la CENCO invite les 6 confessions religieuses à un concensus pour éviter les contestations préélectorales

Le président de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) et archevêque métropolitain de Kisangani, Monseigneur Marcel Utembi Tapa, avait, à l’occasion d’une rencontre faite avec une délégation des ambassadeurs accrédités en République Démocratique du Congo et le consortium ECC- CENCO ce 21 septembre 2021, invité les 6 autres confessions religieuses à privilégier le consensus interne et la célérité dans la désignation des animateurs de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) afin d’éviter les contestations anticipées des prochaines élections.

Selon l’Agence de la Presse Congolaise, les prélats catholiques ont salué le calendrier du gouvernement qui prévoit la fin de l’enrôlement à la fin du mois de mai 2022. A les en croire, cela permet de résoudre le problème des élections présidentielles et législatives attendues au plus tard le 30 octobre 2023.

En marge de ces échanges, la CENCO et l’ECC ont signé un accord- cadre fixant les modalités de leur collaboration en matière électorale, dans lequel les deux parties ont levé l’opinion de marcher ensemble dans une vision d’observation à long terme afin d’accompagner le processus électoral en RDC.

Nous allons retenir que la CENCO et l’ECC avaient publié successivement , depuis le mois de mars dernier, leurs feuilles de route électorales. Pour la CENCO, c’est «l’agenda 2023» et pour l’ECC, c’est le « cap vers 2023». Ces feuilles de route électorales permettent aux deux groupes religieux à travailler pour les questions liées à la sécurité, à la démocratie, la bonne gouvernance et les droits humains. D’après les informations parvenues à la rédaction de acturdc.com, ces deux agendas ont été mises ensemble pour former la feuille de route intitulé : « agenda 2023 et cap vers les élections honnêtes et apaisées.

Acturdc.com

vous pourriez aussi aimer