Beni : des morts, des blessés et une structure sanitaire incendiés dans une attaque rebelle à Maboya

Des hommes armés assimilés aux combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) ont fait incursion à Maboya, entité située en groupement Malio, chefferie des Bashu sur l’axe routier Butembo-Beni au Nord-Kivu vers minuit jusqu’à la matinée du jeudi 20 octobre 2022.

Selon Moïse Kiputulu, Coordonnateur de la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC), le bilan provisoire fait état de cinq (5) civils tués, plusieurs blessés, le centre de santé de référence de Maboya incendié, des maisons d’habitation des civils n’ont pas été épargnées où l’on déplore aussi le pillage des biens de la population par ces assaillants et des médicaments dans deux structures sanitaires de la place ; le commissariat de la Police Nationale Congolaise (PNC) Maboya était également victime de la barbarie et la position militaire des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) sur place.

Notre source ajoute que plusieurs patients, gardes malades et la plupart d’infirmiers de ces deux structures sanitaires sont pris en otage par les ennemis. Après ce forfait, ces hommes armés ont pris la direction du Graben et leur mouvement est signalé pour le moment vers Kitovo.

Pour le moment, il est difficile d’identifier l’ennemi comme le groupement Malio connaît une forte présence des miliciens de l’UPLC et secoué par des attaques des miliciens régulièrement.

Les services de sécurité doivent fournir des efforts pour identifier les auteurs de ce drame et que le mode opératoire fait croire que sont des ADF.

La Nouvelle Société Civile Congolaise, territoire de Beni, demande les opérations offensives contre les bastions de l’ennemi qui sont dans le Graben le long de la rivière Semuliki pour imposer la paix./mediascongo.net