Baisse des prix des surgelés : Le ministre Jean-Marie KALUMBA tient au respect des prix concertés.

Les prix des produits surgelés convenus entre le gouvernement et les importateurs sont partiellement respectés au niveau des importateurs. Le constat fait sur le terrain révèle que les efforts du ministère de l’économie nationale sont encore buttés à la résistance de certains importateurs qui font semblant de pratiquer les nouveaux pris concertés mais qui, en coulisse, font la rétention des stocks ou vendent frauduleusement aux anciens prix.

Cette révélation a été faite lors  d’une réunion, mardi 24 août entre le ministre de l’économie nationale Jean-Marie KALUMBA YUMA et notamment les associations des consommateurs, le syndicat des vendeurs du Congo , les tenanciers des chambres froides et des administrateurs des marchés de Kinshasa. Il était question pour le patron de l’économie nationale  de leur expliquer les différentes démarches ayant conduit aux prix concertés avec les opérateurs économiques et ce, en attendant l’application effective de “justes prix” des surgelés. Le ministre Jean-Marie KALUMBA YUMA a invité tous à s’approprier ce combat  qui vise à protéger le consommateur congolais.

Et le président de l’Association congolaise pour l’accès à la Justice (ACAJ) appelle les opérateurs économiques à respecter les lois de la République. ” Nous lançons encore un appel vibrant aux importateurs, aux grossistes qui ont déjà signé un accord avec le gouvernement depuis le 12 août , pour qu’ils puissent respecter leurs engagements. Vous avez décidé de vous faire de l’argent, mais vous devez le faire en tenant compte des droits du peuple congolais. Et ces droits du peuple congolais, c’est le gouvernement qui a la charge d’en assurer la protection. À partir du moment où il y a eu ce round des discussions sur les vrais prix et qui a débouché à la signature d’un procès verbal avec les prix transitoires, il revient à toutes les personnes qui se sont engagées de les respecter. Et le peuple Congolais doit se mobiliser derrière le gouvernement pour que ces prix soient respectés“, a affirmé Maître Georges KAPIAMBA.

De son côté, le syndicat national des vendeurs du Congo promet d’intensifier la sensibilisation pour obtenir l’application effective de nouveaux prix des produits surgelés aux niveau des importateurs et des détaillants. ” Nous sommes un groupe de pression et nous allons mettre la pression sur les importateurs. Il faut que l’importateur baisse les prix à son niveau pour qu’un détaillant arrive aussi à baisser les prix. Nous allons jouer le rôle de vigilance. Nous allons visiter toutes les chambres froides. Elles doivent afficher leurs prix sur le tableau” a affirmé Guylain LOKOFO.

Pour le président du Syndicat National des Vendeurs du Congo, il faut des sanctions exemplaires à l’encontre les récalcitrants. Guylain LOKOFO demande au ministère de l’économie de déployer sur le terrain les OPJ économiques récemment formés pour veiller à l’application effective des prix concertés entre le gouvernement et les opérateurs économiques.

Pour rappel, d’après le PV signé le 12 AOÛT par les importateurs, les prix suivants devraient être pratiqués :

  • Cuisses de poulet (10Kg) : 15.9 USD
  • Poulet entier (10 Kg): 15.5 USD
  • Côtes de porcs (10Kg): 16.8 USD et
  • Chinchards : 1.44 USD/Kg.
    Il s’agit des prix provisoires avant la décision définitive du gouvernement sur les justes prix.

economie.gouv.cd

vous pourriez aussi aimer