Attaque du M23 dans le Rutshuru : Le Rwanda nie son implication et affirme que les 2 éléments capturés par les FARDC ne sont pas membres de son armée

Le Mouvement du 23 Mars dissous en 2013 a refait surface dans la nuit du 27 au 28 mars dans le Rutshuru en lançant une attaque contre les membres de la communauté. Si les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) affirment que le Rwanda est l’auteur de cet attaque, l’armée Rwandaise a nié les allégations portées contre lui.

A en croire le communiqué du gouverneur de la province Rwandaise de l’Ouest consulté par Actualité.cd, le Rwanda ne reconnaîtrait pas les deux hommes appréhendés par l’armée congolaise sous-pretexte qu’il appartiendraient aux hommes de Kagame.

« Nous voudrions réfuter catégoriquement les accusations sans fondement et déclarer que la RDF n’est en aucun cas impliquée dans les activités belligérantes en RDC », mentionne ce document.

Et d’ajouter : « Il s’agit d’une tentative de manipulation de l’opinion en présentant deux individus arrêtés dans les circonstances obscures il y a plus d’un mois, comme des éléments capturés lors des combats du 28 mars 2022 ».

Gaël Hombo/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer