Assemblée nationale: Vital Kamerhe dépose officiellement sa candidature au poste de président du bureau définitif

Le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) et député national, Vital Kamerhe, a officiellement déposé, ce lundi 13 mai, sa candidature au poste de président de l’Assemblée nationale. Cet exercice intervient après les élections des primaires le désignant candidat de l’Union sacrée de la Nation (USN), la majorité parlementaire, pour accéder à la présidence de la chambre basse du parlement.

À quelques heures de la clôture de dépôt des candidatures pour l’élection du bureau définitif de la chambre basse du parlement, un groupe d’élus de la majorité parlementaire regroupés au sein du collectif « des députés républicains » sont contre certaines candidatures alignées par le présidium de cette plateforme, qui a accompagné Félix Tshisekedi lors des dernières élections.

Ils sont contre les candidatures de Christophe Mboso N’kodia Pwanga au poste de 2e vice-président, Serge Bahati au poste de Questeur et Caroline Bemba au poste de Questeur adjoint, qu’ils estiment être teintées de clientélisme, népotisme sans tenir compte de l’équilibre géopolitique.

Cette situation tend à faire émerger d’autres candidatures au sein de la majorité parlementaire en dehors de celles proposées par le Présidium de l’Union Sacrée. C’est le cas de Fontaine Mangala, élu de Kisangani ville ( Tshopo) sur la liste du regroupement politique “Alliance pour l’Avènement d’un Congo Prospère et Grand” (AACPG), qui a annoncé sa candidature au poste de deuxième vice-président de l’Assemblée nationale.

Selon le calendrier, la date de mardi 14 mai sera consacrée à l’examen des dossiers des candidatures ; Le mercredi 15 mai interviendra l’affichage des listes des candidats retenus. La journée du jeudi 16 mai : de 9 heures à 00 heures prévoit le début de la campagne électorale ; Le samedi 18 mai à partir de 11 heures : audition en séance plénière des messages des candidats et enfin élection et installation officielle du bureau définitif.

La mise en place du bureau définitif est la dernière mission du bureau provisoire que conduit Christophe Mboso N’kodia Pwanga. Elle est une étape importante en ce que le bureau définitif permettra à ce que l’Assemblée nationale joue son rôle dans les «urgences» du pays.

vous pourriez aussi aimer