Actualité : la BCC appelée à clarifier l’origine de 3,3 milliards USD de réserves de change

En attendant les clarifications de la Banque Centrale du Congo, tout indique que la hausse spectaculaire de réserves de change est due à l’éjection de 1,5 milliards de dollars américains venant des droits DTS (droits de tirages spéciaux) octroyés par le FMI à la République Démocratique du Congo entant que membre de cette institution financière internationale envue de faire face à la crise de la Covid-19.

Tout le monde est dans les supputations sur l’atteinte de 3,3 milliards USD de réserves de change de la République Démocratique du Congo qu’à annoncer la gouverneure de la Banque Centrale du Congo, Madame Malangu Kabedi Mbuyi, lors du conseil des ministres du 17 septembre dernier.

Ces supputations sont dues au fait que la Banque Centrale du Congo, trésorier de l’état, n’a pas donné plus de détails sur la provenance des fonds qui ont propulsé les réserves internationale de la RDC si simple au double en moins d’un mois puisqu’elles étaient évaluées à 1,792 milliards USD au 30 juillet dernier.

Comment se constituent les réserves de change ? Le professeur Jo Sekimonyo répond en des termes simples : «Une entreprise exporte, par exemple aux USA, elle reçoit des dollars en paiement. Elle les change en monnaie nationale pour payer ses impôts, salaires et taxes. Ces dollars peuvent être rachetés par la banque centrale contre la monnaie nationale et ainsi la banque centrale augmentera ses réserves de change en dollars»

acturdc.com

vous pourriez aussi aimer