Actualité : Jean Claude Katende s’interroge sur la manière dont les autorités congolaises paient la RAM

Le défenseur des droits humains, Jean Claude Katende estime qu’il est très important que la lumière éclaire sur l’affaire du Registre des Appareils Mobiles (RAM). Alors que l’affaire a déjà coulée beaucoup d’encres et de salives, le défenseur du peuple pense que les autorités congolaises seraient entrain de voler la population. Il estime que l’argent public que utilise les autorités dans l’exercice de leurs fonctions ne devrait en aucun cas servir au paiement de la taxe RAM dans l’optique qu’il revienne au peuple.

“ Les autorités paient la RAM avec quel argent ? Avec l’argent public ou avec leur argent privé ? Si c’est avec l’argent public dont elles ne paient pas, car c’est l’argent du peuple. Les autorités doivent payer aussi comme tous les citoyens”, a-t-il tweeté ce lundi 20 septembre.

Jean Claude Katende n’est pas le seul à être soucieux de la tournure que prend l’affaire RAM, Juvénal Munubo, député national de l’Union pour la Nation Congolaise en fait également partie. Le proche de Vital Kamerhe a déclaré continuai ses revendications jusqu’à ce que des mesures radicales soient trouvées. Il conteste une taxe payée sans contrepartie.

«Je continuerai à parler via les médias, à écrire des lettres, même s’il en faut 10 j’en ferai», avait déclaré Juvénal Munubo.

Pour sa part, le ministère de PTNTIC avait, au début du mois de septembre annoncé que la taxe RAM devait connaître une baisse de taxation sur toute l’étendue du territoire national. Les frais devaient passés de 1.17 unités à 0.70 pour les téléphones du type 3G et 4G, ainsi que 0.17 unités à 0.10 pour les téléphones du type 2G. Le cycle de paiement devait passer de 06 mois à 10.

Gaël Hombo/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer