Visé par une motion de défiance à l’assemblée nationale, Chérubin Okende sort de son silence !

Visé par une motion de défiance déjà déposée au bureau de l’Assemblée nationale par un groupe de députés, le ministre des transports, voies de communication et désenclavement a réagi ce jour en des termes voilés. Chérubin Okende qui remettait ce jeudi 13 octobre des bus TRANSCO à des gouverneurs de provinces a fait savoir que son sort était déjà scellé à l’assemblée nationale.

S’adressant au député Guy Mafuta, le ministre des transports Chérubin Okende s’est exprimé en ces termes : “Je suis même tenté de vous appeler, cher Guy, très cher collègue. Et vous savez pourquoi je mets cette seconde appellation…”.

C’est comme pour dire “je serais destitué et je reprendrai mon mandat à l’assemblée nationale”.

L’entourage de Chérubin Okende dénonce jusqu’à ce jour, un règlement de comptes. “Les griefs portés contre lui sont infondés, la raison est ailleurs et tout le monde le sait. Son attachement à Moïse Katumbi est la base de cette machination contre sa personne” dit un proche du Ministre Okende qui a requis l’anonymat.

À lui de poursuivre “Il est prêt à quitter. C’est un homme qui ne va jamais marchander sa loyauté et surtout sa personnalité. Une surprise n’est pas exclue”.

Rappelons que les initiateurs de cette démarche reprochent à ce membre du gouvernement, ressortissant d’Ensemble pour le Changement de Moïse Katumbi, l’incompétence, l’amateurisme, le manque de vision dans son secteur ou encore l’intrusion dans la gestion des entreprises publiques sous sa tutelle./mediascongo.net