Tshisekedi à Kolwezi : « Désormais, nous allons combattre la violence partout sur le territoire national »

Le chef de l’État congolais a pris l’engagement de combattre « désormais », toutes les forces négatives se trouvant partout en République Démocratique du Congo dont les Maï-Maï et les Bakata-Katanga.

Déclaration faite ce jeudi 13 mai 2021 à Kolwezi dans le Lualaba au cours de son discours prononcé au rond-point Mwangeji devant la population et militants des partis politiques.

Réagissant à ceux-là qui critiquent les gouverneurs militaires nommés en Ituri et au Nord-Kivu, le président Félix Tshisekedi Tshilombo a souligné que sa décision de nommer les militaires dans ces deux provinces doit être saluée.

« […] Voilà pourquoi j’ai pris la décision de proclamer l’état de siège dans l’Ituri et Nord-Kivu avec une administration militaire avec pour objectif de finir avec les massacres dans ces milieux. Mais je regrette pendant qu’on a pris cette décision salutaire pour notre pays, nous avons entendu les gens commencer la campagne de diabolisation pour donner la mauvaise image de ces gouverneurs qu’on a nommé. Tout ça pour qu’ils fassent leurs actes besognes pour que les massacres continuent. Voilà pourquoi j’ai dit que c’est terminé ces choses-là. Désormais, nous allons combattre la violence partout sur le territoire national. Même ici, je parle de nos amis qui sont instrumentalisés. Ils sont devenus des Maï-Maï, des Bakata-Katanga », a-t-il dit.

C’est depuis le 06 mai dernier que l’état de siège avait été proclamé dans les provinces du Nord-Kivu et d’Ituri par le chef de l’État Félix Tshisekedi. Après sa tournée africaine, il est arrivé à Lubumbashi dans le Haut-Katanga le mercredi 12 mai dernier où il a tenu un meeting à la place de la Poste au centre-ville.

7sur7.CD/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer