Tanganyika : les enseignants des écoles publiques en grève

Les enseignants des écoles publiques de la province du Tanganyika ont, ce vendredi 25 juin, déclenché un mouvement de grève pour exiger le départ du l’Inspecteur Principal Provincial ( IPP).

Les enseignants des écoles publiques en grève pour exiger le départ de L’inspecteur Principal Provincial pour usurpation de pouvoir et mépris envers les enseignants. Pour les enseignants, l’IPP n’aurait aucun respect pour le travail qu’il abatte, il est arrogant, dit être un homme des textes mais marche au-dessus de ces derniers.

“ l’IPP n’a aucun respect pour les enseignants, ses adjoints, les autres Inspecteurs et les autorités politico-administratives. Nous sommes partis du constat que Monsieur l’IPP est sceptique et arrogant lorsqu’on parle des enseignants en brandissant les instructions. Mais aujourd’hui, sans arrêté du gouverneur, et sans qualité, il fixe les frais d’EXETAT à 100.000fc. C’est l’usurpation de pouvoir. Lorsqu’il s’agit du social des enseignants, l’IPP brandit les instructions mais lorsqu’il s’agit de fixer les frais d’EXETAT, il viole les instructions”, a déclaré Bruno Jubikilayi, président du syndicat des enseignants du Tanganyika.

Joint par nos confrères de 7SUR7.CD, Longa Makonga, Inspecteur Principal Provincial du Tanganyika 1 rejette en bloc toutes les accusations portées contre lui.

“ Je ne suis pas à Kalemie. Je suis très étonné d’entendre ça ! De quelle usurpation j’use? De quel mépris ? Quand est-ce que moi j’ai fixé ces frais ? Qu’ils brandissent les documents que moi j’ai fixé ces frais. Tout ça est monté de toute pièce ”, a-t-il réagi.
Il s’y est de noter que cette grève observée par les enseignants est l’une des résolutions de la dernière Assemblée Générale (AG) tenue le 23 juin dernier par les délégués syndicaux des écoles publiques.

Gaël Hombo

vous pourriez aussi aimer