Suspension de trois mois pour le député provincial Homer Bukali par l’UNC en raison de son soutien à Denis Mukwege

L’Union pour la nation congolaise (UNC) a annoncé la suspension préventive de trois mois et le déferrement devant une commission de discipline ad-hoc de Monsieur Homer Bulakali Mwanawabene, candidat à la Députation Nationale dans la ville de Bukavu. Cette décision fait suite au comportement jugé déviant et irresponsable de Monsieur Bulakali, qui a apporté son soutien à un candidat autre que celui désigné et soutenu par l’UNC, allant ainsi à l’encontre de la décision de la haute instance du parti.

La Direction Politique Nationale de l’UNC a déclaré que Monsieur Bulakali avait implicitement renié sa propre candidature en soutenant un autre candidat à la présidentielle de 2023. La mesure de suspension préventive a été prise en attendant les conclusions de la commission de discipline, qui sera chargée d’examiner son cas.

Soutien à Denis Mukwege et appel à une candidature de la société civile

Homer Bulakali, député provincial et candidat aux législatives nationales sur la liste de l’UNC, a récemment exprimé son soutien à la candidature du Dr. Denis Mukwege à la présidentielle de 2023. Il a déclaré que l’heure était venue de « donner la place à un homme de la société civile » qui ne représente ni la majorité ni l’opposition, critiquant ainsi le système politique actuel en RDC.

Sa position intervient après la décision du gouvernement provincial du Nord-Kivu de refuser l’aide proposée par Bulakali et son collègue Georges Musongela aux victimes du massacre du 30 août. Homer Bulakali a expliqué son choix de rejoindre l’UNC en soulignant l’engagement du parti envers la démocratie et son soutien à différents candidats tout en travaillant ensemble pour le bien-être de la population.

Antécédents de désobéissance au sein de l’UNC

Il convient de rappeler qu’Homer Bulakali n’en est pas à sa première action de désobéissance au sein de l’UNC. Lors de l’élection du bureau de l’assemblée provinciale, il avait déjà refusé d’obéir aux ordres de son parti en ne se désistant pas en faveur des candidats de la coalition FCC-CACH à l’époque.

Par ailleurs, depuis plus de trois ans, Homer Bulakali a suivi les pas du Dr. Denis Mukwege en initiant un projet visant à protéger les sites des massacres disséminés à travers la province. Ce projet prévoyait l’identification et la protection des sites, ainsi que la création de mémoriaux dans les zones où aucune structure n’existait encore.

/actualité.cd de

vous pourriez aussi aimer