Sud-Kivu : le Gouvernement Ngwabidje destitué par l’Assemblée provinciale

Le Gouvernement provincial du Sud-Kivu, dirigé par Théo Ngwabidje, vient d’être destitué ce jeudi 2 décembre 2021 par l’Assemblée provinciale.

Au cours d’une plénière à l’hémicycle provincial, 28 députés ont voté pour la motion de censure initiée contre le Gouvernement Ngwabidje, sur 33 votants.

Le vote est intervenu après une forte tension qui a été caractérisée par le refus à certains députés provinciaux d’accéder à l’hémicycle provincial.

Les éléments de la Police déployés sur place ont également fait usage de bombes à gaz lacrymogènes pour disperser les habitants aux alentours.

Dans la foulée, trois journalistes ont été blessés, dont deux par balles.

Contexte

L’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu a confirmé que la plénière pour examiner la motion de censure contre le Gouverneur du Sud-Kivu et son Gouvernement sera tenue ce jeudi 2 Décembre 2021.

Une décision prise alors qu’un document non authentifié et attribué au Ministère de l’Intérieur de la RDC a convoqué plusieurs autorités et parties prenantes à l’actuelle crise en province. Il s’agit du Gouverneur et son adjoint ainsi que du Président de l’Assemblée Provinciale et son adjoint.

Quelques temps avant, le Président de cet organe délibérant avait demandé la sécurisation de la plénière.

Dans la même journée de ce mercredi 1er décembre 2021, le Gouverneur du Sud-Kivu a mis en cause la régularité de la procédure ayant conduit à la motion de censure contre lui et son gouvernement. Dans une correspondance, il dit avoir noté que seulement dix députés ont signé la motion [deux autres ayant été invalidés, selon lui] ; alors que le Règlement Intérieur de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu exige qu’elle soit signée par au moins douze.

Vendredi dernier, 12 députés provinciaux issus de différents partis politiques, ont déposé une motion contre le Gouvernement provincial, qu’ils accusent de « mauvaise gouvernance,» sur les plans politique, sécuritaire, administratif, économique et financier, minier, infrastructures et du patrimoine. Ils dénoncent également « l’opacité dans la gestion du Gouverneur Ngwabidje, l’incompétence et l’outrage à l’Assemblée Provinciale ».

laprunellerdc.info

vous pourriez aussi aimer