Sport : Arrêt Linafoot, rien n’est encore définitif (FECOFA)

La décision de figer le classement de la saison 2019-2020 par la FECOFA n’est pas définitive. Les autorités sportives ont décidé de se donner un laps de temps nécessaire pour revoir les recours que certains clubs introduisent depuis mercredi 13 mai. Adophe Kabamba, 4ème vice-président de la FECOFA, l’a annoncé lors d’une émission sportive Michezo na Miziki sur Mwangaza FM (Lubumbashi) ce samedi 16 mai. Une révélation de taille qui pourrait voir une redistribution des cartes d’ici la semaine prochaine.

 

« La fédération a juste pris en compte l’état de lieu transmise par la Linafoot pour éviter que le dossier traîne. Il est vrai que la décision d’arrêter le championnat créé des polémiques mais n’importe quel autre decison n’aurait eu l’unanimité. C’est sont les représentants des clubs eux-mêmes qui ont décidé avec la Linafoot de mettre fin au championnat parce que les charges étaient devenues exorbitantes. Ces sont ce mêmes clubs qui n’ont pas proposé à la Linafoot la voie de sortie et ont laissé le soin de décider à la Linafoot en tant qu’organisateur du championnat » , s’est-il insurgé.

 

Adolphe Kabamba rassure tout de même l’opinion, la décision finale ne sera prise que la semaine prochaine. La Linafoot entre temps examinera les recours (Blessing, Bazano, Malekesa, etc.). « Les portes ne sont pas fermées. Il y a une brèche avec les recours déposés par les clubs et il y a un délai de réponse. Nous prendrons les décisions définitives la semaine prochaine« .

 

Au niveau de la FECOFA, ce sont les documents que la Linafoot transmettra qui serviront des dossiers définitifs pour les litiges liés au classement en Ligue 1 et aux montées en Ligue 2. « Nous n’avons que la semaine prochaine pour attendre les réponses de la Linafoot pour que la fédération transmette à la CAF la décision finale avec le procès verbal ». Les prochains jours seront chargés pour la Linafoot. Inutile de préciser que l’avenir sportive de plusieurs clubs se trouve désormais en suspens.

 

Elisha Iragi/Acturdc.com 

vous pourriez aussi aimer