Sous-traitances : Face aux antivaleurs dans le secteur, Landry Meya brise le spectre du silence !

Le secteur de la sous-traitance ne vit pas encore ses beaux jours en République Démocratique du Congo. Encadrée par la loi notamment celle N°17/001 du 08 Février 2017 fixant les règles applicables à la sous-traitance dans le secteur privé, la sous-traitance souffre de la concurrence déloyale et de certaines antivaleurs dont la corruption. Samedi 22 avril 2023, Landry Meya, président national de l’Association des Sous-traitants et PDG de AKATA RDC a haussé lors de la conférence The Link.

Les climats entre les entre les entreprises principales et les sous-traitants est loin de toute sérénité. Entre les deux, les violons sont loin de s’accorder. Samedi 22 avril 2022, les Sous-traitants se sont réunis, à l’initiative de la structure The Link, à Kampi Ya Boma à Kolwezi dans la province du Lualaba. Ils ont porté haut, à l’unisson, la voix pour dénoncer les antivaleurs et la violation de la loi dans le secteur de la sous-traitance.

Pot de vin, corruption, les pratiques sont légion. Les entreprises de la sous-traitance sont victimes de ces antivaleurs et attitudes peu recommandables. Malgré des mesures contre la corruption mises en place par les entreprises principales, certains hauts placés dans ces dernières versent dans la perception des commissions. Le secteur, exclusivité des Congolais, est mis à rude épreuve face à la concurrence déloyale entretenu à dessein par les responsables des entreprises principales. Ces derniers, par abus de pouvoir, recourent à des fournisseurs étrangers pour certains marchés pour.

Le partenariat entre les entreprises principales et les sous-traitants est loin d’être gagnant-gagnant. Pour Landry Meya, PDG de Akata, les entreprises principales doivent porter un autre regard sur la sous-traitance. La passation des marchés n’est pas une faveur des grandes entreprises envers les sous-traitants a insisté Landry Meya lors de sa prise de parole au cours de la conférence.

Landry Meya invite tous acteurs au respect de la loi. Le président national du Secteur de la sous-traitance encourage la dénonciation des antivaleurs. Link, un cadre de réseautage d’affaires, a permis à la Sous-traitance de laver ses linges sales aux chauds rayons de la communauté. Seul un secteur sain pourra matérialiser la vision du président de la République, Félix Tshisekedi de créer une classe des jeunes millionnaires Congolais.

vous pourriez aussi aimer