Société : Grand Défi Humanitaire au chevet des femmes victimes de conflits armés par le financement des projets novateurs

Grand Défi Humanitaire voudrait financer des solutions novatrices pour améliorer la situation des femmes en République Démocratique du Congo, par Junior Mandoko et Pako Tshiamala.

Le nombre de femmes victimes directes ou indirectes des conflits armés ne cessent d’augmenter dans les milieux ruraux. Se trouvant dans des endroits difficilement accessibles à cause de conflits armés et de l’entendue du territoire, elles peinent à trouver de l’aide nécessaire pour s’en sortir.
De ce fait, pour répondre adéquatement à cette crise humanitaire sans précédent qui se vit dans ces milieux, Grand Défi Humanitaire lance un appel de financement pour des solutions novatrices pouvant répondre aux besoins de ces femmes à avoir accès aux instances sanitaires, à l’eau potables et de vivre une vie décente.

En effet, Grand Défi Humanitaire est une ONG basée au Canada, qui pendant dix ans investie dans des solutions novatrices du domaine de Santé. Sa nouvelle filiale est « Creating Hope in Conflit ». Le Grand Défi Humanitaire a pour objectif de financer des projets qui visent à venir en aide aux populations affectées par les conflits armés. Son financement consiste à soutenir des solutions novatrices pouvant faire la différence en sauvant ou dans l’amélioration des conditions des vies des populations vulnérables dans les zones à conflit. Cet appel de financement s’effectue en partenariat avec d’autres organismes de renommée internationale tels que ; U.S. Agency for International Development (USAID), The Department for International Development de la Grande Bretagne (DFID), le Ministère des Affaires Étrangères des Pays – Bas.

A travers cet appel des candidatures, Grand Défis Humanitaire voudrait apporter son appui au dénouement de la crise humanitaire qui secoue ce vaste pays africain. En s’intéressant à la situation des femmes rurales en République Démocratique du Congo, cet organisme veut soutenir tout projet novateur qui apportera une solution adéquate aux problèmes quotidiens auxquels ces femmes sont confrontées.

La demande de proposition vise-t-elle les femmes comme elle vise les hommes ?

« Nous recherchons, des solutions novatrices qui auront un impact direct sur les gens vulnérables qui souffrent de crises humanitaire dans les zones de conflit armés. On se dit que les gens qui souffrent des crises humanitaires connaissent leurs problèmes mieux que les autres et que ces gens sont les mieux placés à songer à des solutions quant à leur problème. Les femmes font parties des personnes les plus touchées et vulnérables dans le conflit, et voilà pourquoi on les encourage surtout de nous soumettre des idées. Par contre, on accepte des soumissions de tout genre ; les hommes, femmes, étudiants, personnes ainées. Brièvement, tous le monde avec une idée novatrice pour aider les gens qui souffrent dans les zones de conflit est inviter à soumettre une demande de propositions. » dit Pako Tshiamala, consultant régional à Grands Défis Canada.

Ou allez pour remplir une demande de financement ?

« Nous avons un portail de soumissions accessible sur gcc.fluxx.io où l’innovateur peut remplir dans 2-3 pages un questionnaire qui répond principalement à 4 questions. Quel est le problème que vous essayer de ressourdre; quel aspect de votre solution est novateur? Comment est-ce que vous aidez les gens dans les zones de conflit ou ceux qui sont déplacés à l’interne? Finalement, comment est-ce que votre solution compare aux autres approches sur place? La grille de question disponible sur le site web gcc.fluxx.io devrait être remplie en suivant nos critères énumérés dans la demande de proposition qui est disponible sur www.humanitariangrandchallenge.org dans la section RFP. La demande proposition est disponible en français, swahili, parmi d’autres langues ». ajoute Tshiamala

Quels sont les critères majeur pour le financement ?

Pako Tshiamala souligne qu’il y a deux critères majeurs dont les domaines d’intérêt et les régions de conflit.

Domaines d’intérêt; Pour obtenir le financement les innovateurs doivent proposer des idées dans les 4 domaines suivant :L’eau potable et systèmes d’assainissement, fournir de l’énergie, communiquer de l’information qui peut aider à sauver des vies ou fournir des produits et services médicaux.

Desservir les population affecter par le conflit armées; « Pensez Kasai, Kasai Central, Nord Kivu, Sud Kivu, Kwilu entre autres…On veut financer des idées qui viennent en aide au gens qui vivent directement dans des zones à conflit. Nous encourageons les initiatives qui se focalisent sur les besoins des femmes et des filles, et les catégories de la population marginalisée à cause de leur sexe, orientation sexuelle, religion, âge, revenu, ainsi que les personnes en situation de handicap, les minorités et la population apatride ». dit Tshiamala

Historique du conflit au Congo :

Depuis 1996 jusqu’à nos jours, la République Démocratique du Congo, pays situé au cœur de l’Afrique, connait une recrudescence des conflits armés internes et internationaux. Plusieurs groupes armés belligérants s’affrontent constamment pour des raisons diverses. Au de-là des motivations politiques et économiques qui animent bon nombre des belligérants, le contrôle du corps de la femme constitue un enjeu important. Cette dernière est attaquée dans le but de contrôler, de dominer et d’anéantir l’ethnie ou la communauté à laquelle elle appartient.

Acturdc.com