Sécurité : “L’avenir de l’état de siège va se décider autour d’une table ronde” (Félix Tshisekedi)

Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a dirigé la réunion d’évaluation de l’état de siège instauré dans les provinces du Nord-Kivu et Ituri. Aucours de cette rencontre du 05 mai dernier, le Chef de l’Etat a annoncé l’organisation d’une table ronde afin de trancher sur la continuité ou non de cette mesure constitutionnelle.

A en croire des sources concordantes, le Premier ministre et quelques membres du gouvernement, les caucus des députés nationaux du Nord-Kivu et ceux de l’Ituri et des officiers de l’armée et de la Police nationale Congolaise ont pris part à cette séance de travail.

Pour les représentants des populations du Nord-Kivu et de l’Ituri, “cette réunion était d’une extrême importance dans la mesure qu’elle permettait de trancher sur l’issue à prendre afin d’accorder au peuple Kivusien la paix tant attendue, ndlr”.

Cette table ronde s’impose d’autant plus que la RDC a en plus de cette disposition constitutionnelle, ratifié un accord avec l’Ouganda qui a déployé ses éléments dans ces deux provinces sous état de siège pour appuyer les FARDC à travers des opérations conjointes contre les ADF.

Par ailleurs, la RDC a également adhéré au sein de la communauté économique des pays de l’Est qui a décidé de mettre sur pied une force régionale pour combattre toutes les forces négatives qui mettent en mal la paix et la sécurité dans la sous région et principalement en RDC.

Il sied de noter que l’état de siège a été décrété le 06 mai 2021 par le président Félix Tshisekedi afin de mettre fin à la série de massacres à l’Est de la République. Après une année d’existence, cette disposition constitutionnelle divise les autorités congolaises car à en croire Francine Muyumba, elle n’a pas produit d’effets escomptés.

Gaël Hombo/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer