RSB- TP Mazembe: ce qu’il faut savoir avant le match (Coupe de la CAF)

Nullement découragée par sa défaite par 1 but à 0 face aux Congolais du TP Mazembe, en demi-finale aller de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), disputée dimanche dernier à Lubumbashi, la Renaissance sportive de Berkane (RSB) entend bien rattraper son retard et aller en finale, pour rééditer son exploit de 2020.

Les joueurs, le staff technique et la direction du club sont animés d’une forte volonté de faire plaisir aux supporters berkanis, qui se rappellent avec fierté le premier sacre africain de la RSB, justement la Coupe de la CAF remportée il y a deux ans face aux Egyptiens de Pyramids FC en finale, à l’issue d’un parcours sans faute.

Le collectif orange affiche donc optimisme et détermination pour la manche retour de ces demi-finales, qui se jouera dimanche 15 mai sur la pelouse du Stade municipal de Berkane, le plus important match de la saison de la Renaissance jusqu’à présent.

Surmonter une défaite en aller ne fait pas peur à la RSB, qui a déjà vécu ce scénario en quart de finale. L’équipe berkanie, battue par 2 buts à 1 en Egypte par Al Masry Port-Saïd, a su se ressaisir en match retour et s’imposer par 1 à 0 pour garantir une place dans le dernier carré.

Toutefois, la mission ne sera pas facile face au TP Mazembe, et les Oranges vont devoir se montrer sous leur meilleur jour pour réussir une nouvelle « Remontada ».

Certes, les Congolais n’ont qu’un but d’avantage, marqué aux derniers souffles du match aller, mais le score aurait pu être plus lourd si ce n’est l’excellente performance du portier Hamza Hamiani, qui a à maintes reprises empêché le TP Mazembe de marquer.

La RSB s’était montrée (trop ?) prudente en ce match aller, jouant sur les contre-attaques et essayant surtout de ne pas encaisser de but. Elle a failli y arriver si ce n’est le but inscrit par John Bakata aux toutes dernières secondes du match (90è+5), alors qu’on n’attendait plus que le coup de sifflet final.

Le score est loin d’être rassurant pour le TP Mazembe, qui sait que le match retour sera une autre histoire et que les Berkanis redoubleront d’efforts pour se qualifier en finale devant leurs supporters.

Depuis leur retour de Lubumbashi, les joueurs de la RSB se préparent pour cette confrontation, notamment au sein de l’académie de formation du club à Berkane. Il s’agit d’être prêts physiquement mais surtout mentalement, comme il est de mise dans ce genre de rencontres décisives.

“La première manche de la demi-finale de la Coupe de la CAF est terminée, il nous reste encore 90 minutes de jeu dans notre fief et devant notre public. Nous sommes déterminés à réaliser notre objectif et passer en finale”, a écrit le club sur sa page Facebook officielle, appelant les supporters à affluer massivement, dimanche soir au Stade municipal de Berkane, pour encourager les Oranges.

Si la RSB surmonte l’obstacle congolais, elle jouera la 3ème finale de Coupe de la CAF de son histoire, après une finale perdue en 2019 face au Zamalek et une autre remportée en 2020 aux dépens d’une autre équipe égyptienne, Pyramids FC.

De son côté, le TP Mazembe compte dans son palmarès deux titres de cette compétition, décrochés en 2016 et 2017, et a été finaliste en 2013.