Rentrée scolaire : Un député attire l’attention du gouvernement sur les sinistrés qui occupent des écoles au Nord-Kivu

A quelques heures seulement de la rentrée scolaire prévue pour ce lundi 4 octobre 2021 sur l’étendue du territoire national, le député national Josué Mufula a appelé le gouvernement à trouver des solutions aux différents problèmes des sinistrés de l’éruption du volcan Nyiragongo pour une bonne tenue de la rentrée scolaire 2021-2022.

Parmi ces problèmes, il y a notamment le cas des écoles détruites par la lave ainsi que des sinistrés qui vivent dans des écoles. Il s’agit notamment de l’école primaire Kayembe, un site des déplacés situé à Munigi, dans le territoire de Nyiragongo, au Nord-Kivu.

Dans une interview accordée à Actu30.cd, samedi 02 octobre, cet élu de Goma encourage les autorités à accorder une attention particulière à cette situation.

« La situation est encore très inquiétante parce qu’il y a la problématique des élèves dont les écoles étaient embrasées par la lave et qui devaient être transférés dans d’autres écoles proches ou alors si dans ces écoles proches on créait une double vacation est-ce qu’il y aura la capacité d’accueil de tous ces élèves là ? Il y a la problématique des sinistrés du volcan Nyiragongo qui occupent encore certaines grandes écoles, notamment l’école primaire Kayembe« , a déclaré Josué Mufula.

Et de poursuivre : « On a appris que quelques abris ont été aménagés au niveau de Kanyaruchinya pour ces sinistrés mais je crois que ce n’est pas encore suffisant, j’en appelle à la responsabilité du gouvernement et j’encourage aussi quelques efforts déjà fournis par le premier ministre. »

Il sied de noter qu’au cours de la 22ème réunion du conseil des ministres tenue, vendredi 1er octobre 2021, le président de la République, Félix Tshisekedi, a rappelé son engagement à faire de l’éducation
une priorité.

Il a, à cet effet, précisé que plus ou moins 2 millons de nouveaux élèves sont attendus pour l’année scolaire qui débute le lundi 04 octobre prochain.

Il a chargé le premier ministre Sama Lukonde de prendre les dispositions nécessaires pour la rentrée scolaire sur toute l’étendue de la République, avec les mesures exceptionnelles pour les provinces sous état de siège, et spécialement sur la scolarité des enfants hébergés dans les orphelinats en âge de scolarité. Et cela,
pour qu’ils bénéficient de l’égalité des chances en matière d’éducation.

actu30.cd

vous pourriez aussi aimer