RDC : Vital Kamerhe négocie pour prolonger son séjour en France

Évacué début janvier, l’ancien directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, qui bénéficie d’une remise en liberté provisoire, négocie pour rester en France un mois de plus.

Autorisé par le procureur général près la Cour de cassation à quitter la RDC pour raisons médicales, Vital Kamerhe s’était envolé pour Paris dans la nuit du 3 au 4 janvier. Si la durée de ce séjour ne devait pas excéder trente jours – selon l’ordonnance, ce délai expire donc le 5 février -, le camp de l’ex-collaborateur de Félix Tshisekedi cherche, selon nos informations, à prolonger sa convalescence.

jeuneafrique

vous pourriez aussi aimer