RDC/UNIKIN : Le ministère de l’Entrepreneuriat, petites et moyennes entreprises et le Forec organisent une journée spéciale sur l’Entrepreneuriat

L’ANADC est une institution du gouvernement, qui a pour mission d’accompagner les jeunes à pouvoir développer des idées, des projets, et de matérialiser finalement ces projets.
Le Forec est une structure à caractère scientifique, de la faculté des sciences économiques, de l’université de Kinshasa, qui a pour but de rendre active la réflexion des études économico-culturelles, regroupant en son sein tous les étudiants de la dite faculté.

Le président du Forec Christian Botswali était premier à prendre la parole, ce dernier a développé les points sur l’entrepreneuriat.

« Nous restons sans ignorer que les choses vont mal en pire, la scène sociale devient de peur de mal maussade, et que le taux de chômage ne cesse d’augmenter jour après jour en RDC, que la pauvreté à lui seul semble atteindre de son état paroxysme, que la misère s’abat sur l’ensemble de la population congolaise sans moindre foi, ni loi », dixit Christian Botswali, président du Forec .

« Réalité qui rend de plus en plus vulnérable les politiques sociales, économiques, culturelles, etc…, de notre pays » a t-il ajouté.

« Tout fait preuve d’une évidence “l’esprit Entrepreneurial” a perdu sa saveur, sa bonne raison d’exister et cela constitue un cheval de bataille pour la nation toute entière. La clé est sans doute l’esprit évolutif suscitant un haussement volontier de tous, sans discrimination, sans aucune excuse. Nous devons combattre l’asymétrie de l’information qui existe en matière de création d’entreprise, en mettant à la disposition des jeunes voués à l’entrepreneuriat, toutes les informations dédiées à la création de l’entreprise ( peu importe sa taille ) . C’est faire aux jeunes entrepreneurs congolais, le souci que porte le Président de la République, chef de l’Etat, son gouvernement de Warriors, le gouvernement provincial sur leur avenir. C’est aussi réduire le nombre d’entreprises évoluant dans le secteur informel. Pour clore c’est de mettre à la disposition des jeunes entrepreneurs congolais des informations sur l’accompagnement de l’Etat et les possibilités de l’obtention des finances de leurs projets de création d’entreprise », a t-il bouclé.

De son côté l’ANADEC a été représentée par son patron Ezechiel Biduaya Musumbu Directeur Général. C’est quoi l’ANADEC ? C’est une Agence Nationale de Développement de l’Entrepreneuriat Congolais.

Selon Ezechiel Biduaya, « en République Démocratique du Congo, nous, nous sommes habitués d’être demandeurs d’emploi, que d’être créateurs d’emploi. Nous avons beaucoup de défis à relever, il faut transformer les défis en opportunités d’affaires. Ce sont les jeunes qui seront les bénéficiaires de ces opportunités là; particulièrement les étudiants qui se donnent en entrepreneuriat. C’est une joie de célébrer cette journée de l’entrepreneuriat à l’université de Kinshasa avec beaucoup d’étudiants»,dixit Ezechiel Biduaya Musumbu.

« Dans le soutien des échanges sociaux économiques et la création des emplois pour la jeunesse, nous étions venus pour sensibiliser effectivement les jeunes étudiants congolais, et nous sommes dans un pays considéré comme un coffre fort du monde. Il y a énormément des potentialités, et donc nous entant que jeunes, nous devons changer les paradigmes. Nous devons concevoir l’entrepreneuriat comme une insertion professionnelle ; et non pas avoir des idées qu’après les études, nous devons faire de j’ai l’honneur, ou demander de l’emploi » , ajoute t-il.

« L’ANADEC aujourd’hui, c’est une institution de gouvernement qui a pour mission de développer, d’accompagner les jeunes à avancer, de matérialiser leurs idées . Pour les milieux universitaires, nous sommes en partenariat avec Kinshasa innovation center. Une fois sensibiliser, comme on l’a fait aujourd’hui, cette institution va procéder à l’appel à candidature, et ceux qui vont réussir, seront retenus. Ils vont passer une période de 3 à 4 mois dans une phase de prêt incubation; après cette période, l’ANADEC va prendre en charge ces derniers pour la période d’incubation qui va aller de 6 à 8 mois, cette procédure est d’aider ces derniers à matérialiser leurs projets » a t-il renchéri.

« L’ANADEC vient pour favoriser la création des entrepreneurs congolais, et matérialiser la vision du Président de la République qui voudrait créer des millionnaires congolais, surtout les jeunes, particulièrement les étudiants, qui sont capables de devenir les millionnaires entrepreneurs. Au niveau du gouvernement, il y a un programme au nom de ( Prodije ), qui veut dire projet d’initiation des jeunes à l’entrepreneuriat; ce projet a beaucoup de composantes mais ici on cite au moins une, celle de l’insertion au niveau du cursus scolaire et universitaire, donc les élèves et les étudiants seront formés déjà au niveau du banc scolaire sur l’entrepreneuriat . Le taux de chômage va baisser lorsque beaucoup de jeunes vont se lancer à l’entrepreneuriat », a t-il bouclé.

Cleophas Mikobi Maleshela, Lauréat congolais en matière entrepreneuriale explique aux jeunes de faire comme lui, pour gagner la vie et ce dernier demande à l’Etat congolais d’insérer les études d’entrepreneuriat dans les écoles et universités.

« Est-ce que dans nos écoles, on apprend aux élèves de l’entrepreneuriat ? Mais c’est une question qu’on devait traiter à la hâte pour faciliter les jeunes à réussir, et à éviter le chômage, moi aujourd’hui j’ai gagné ma vie grâce de l’entrepreneurait » , a t-il commenté.

Edine Ndjeshi / Acturdc.Com

vous pourriez aussi aimer