RDC : Un député national accuse Sylvano Kasongo pour une affaire de l’immobilier

A travers une correspondance adressée à la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, le député national Mwamba Mangbenza accuse le général Sylvano Kasongo d’avoir usé de  » la loi de la force  » pour déloger une dame et ses deux filles mineures, alors copropriétaires des immeubles situés aux numéros 89 et 91 de l’avenue Olpa, dans la commune de Kasavubu.

L’élu du territoire de Bomongo affirme que le n°1 de la police ville de Kinshasa a mis dehors ces deux filles mineures sans aucune décision judiciaire et administrative y relatives.  » Monsieur Kasongo Sylvano, fort de son statut et des forces de maintien de l’ordre mises sous son commandement, passe outre et défie les copropriétaires desdits immeubles, par le maintien de plus ou moins dix éléments de la police qui empêchent tout accès, partant, toute jouissance de propriété.

Le sieur Kasongo Sylvano fait régner la loi de la force et non la force des lois. La correspondance fournie à cet effet fait foi « , dénonce-t-il dans sa lettre adressée à la présidente de l’Assemblée nationale. Vice-président du caucus des élus de l’Équateur, le député Mwamba en appelle ainsi à l’intervention pour que  » l’arbitraire ne puisse pas devenir la règle pour ceux qui disposent des forces de l’Etat sous leur commandement « .

latempete.info/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer