RDC : Tshisekedi promet pour la deuxième fois de redynamiser la cour des comptes

C’est pour la troisième fois consécutive que le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, s’est exprimé Lundi 13 décembre 2021 devant les députés nationaux et sénateurs réunis en congrès pour passer au peigne fin l’état de la nation.

« J’entends rendre opérationnel dans le tout prochain jour, les différents organes de structures de la Cour des comptes, la haute instance de contrôle des finances publiques afin qu’elle joue pleinement son rôle de patrouilleur financier en chef avec l’appui de l’inspection générale des finances », a déclaré Félix Tshisekedi Président de la République devant les députés et sénateurs en congrès. 

Et d’ajouter « j’attends ce même performance soit au cœur de l’action de l’agence de prévention et de lutte contre la corruption de la cellule nationale de renseignement financier ainsi que d’autres services supérieurs de contrôle en tant que dispositif de la lutte contre la corruption, le détournement de deniers publics, le blanchiment des capitaux, la fraude et même le financement du terrorisme ».

Pour rappelle, c’est pour la deuxième fois que le président de la RDC promet la viabilisation de la Cour des comptes, sans y parvenir. La dernière fois, il l’a dit en décembre 2020 lors de son discours sur l’État de la nation.

La Cour des comptes a été créée en 1987. Elle a pour mission d’assurer le contrôle des finances publiques en République démocratique du Congo. Elle juge les comptes des comptables publics et certifie les comptes de l’État, évalue les politiques, programmes et actions publiques et assiste les assemblées législatives délibérant des ETD dans le contrôle de l’exécution de leurs budgets, etc… 

Depuis 2013, pour sa performance organisationnelle, la Cour des comptes avait recruté 50 magistrats formés mais non assermentés jusqu’à présent. Ils ont totalisé 9 ans jour pour jour et fonctionne sans moyen. La haute institution de contrôle des finances publiques a besoin de 18 millions de dollars pour être redynamisée et poursuivre l’installation de ses bureaux en provinces, conformément à son plan d’action 2022-2025.

tsieleka.com

vous pourriez aussi aimer