RDC : Suite aux Dérapages constatés sur les réseaux sociaux ,Felix Tshisekedi demande au gouvernement la finalisation du projet du code numérique.

Lors de sa 41 ème conseil des ministres, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi est revenu sur l’urgence de la mise en place du dispositif répressif adapté à la cybercriminalité. A cet effet, les dérapages constatés sur les réseaux sociaux, notamment le harcèlement sous diverses formes, l’usurpation de l’identité numérique, la diffusion du matériel à contenu tribaliste et des conséquences éventuelles. Le président de la République face aux limites des dispositifs légales actuels, dans la répression de la cybercriminalité, a invité le gouvernement à finaliser ce projet du code du Numérique.

“L’adaptation de ce code nécessitera la réécriture de la loi pénale mais aussi, prenant en compte notamment les questions de la preuve électronique. Le président de la république a aussi appelé à la responsabilité de nos citoyens, les médias et autres structures qui facilitent, ou qui font véhiculer toutes formes de criminalité, de se mettre sur le droit chemin en évitant d’agir en marge de la loi car a t-il insisté. Il est temps que la force revienne à la loi ».

Le président de la république a créé le ministère de numérique pour la matérialisation du plan national, son rôle et sa mission, nécessitent à accompagner l’Etat a mettre en place une politique de gestion des données de manière à améliorer la gouvernance publique, à lutter contre plusieurs fléaux qui rongent notre administration dont la corruption, le défaut de traçabilité et de recevabilité.

Pour les dirigeants congolais c’est une nécessité de donner la RDC d’une politique avérée, de la gestion de conservation d’échange des données, dans un monde où l’information est devenue un enjeu majeur non seulement pour les individus mais surtout pour le développement des États. Les États au monde se communiquent mieux que grâce au numérique ensemble soutenons ce ministère pour évoluer.

Edine Ndjeshi / Acturdc.Com

vous pourriez aussi aimer