RDC : Serge Kadima remet en cause les performances des finances publiques vantées par le gouvernement 

Serge Kadima Luabeya, ancien président de la jeunesse du PPRD, remet en cause les performances des finances publiques vantées ces derniers temps par  l’inspection générale des finances et le ministre des finances ou encore à l’assemblée nationale lors de l’examen du collectif budgétaire 2021.

Dans une interview accordée ce lundi 28 février, cet economiste et auteur des ouvrages n’y voit que de la poussière vendue à  la population par le gouvernement.

 » Une performance s’illustre par des réalisations positives et non par des louanges creuses. Pour un gouvernement, une mobilisation accrue des recettes publiques suppose un espace budgétaire plus large et une meilleure prise en charge de ses dépenses« , a-t-il dit. 

Serge Kadima doute de ces performances d’autant plus qu’il serait, selon lui,  » paradoxal » d’avoir un espace budgétaire large et « ne pas honorer certains engagements essentiels » comme le financement de la Commission électorale, le paiement des émoluments des parlementaires (provinciaux), la rémunération des enseignants, le financement des secteurs sociaux ». 

Pour étayer ses propos, il s’interroge notamment sur le « pourquoi de l’indifférence » par rapport à la grève des enseignants.

 » Que les warriors arrêtent de vendre de la poussière au peuple pour son argent logé dans le compte général du trésor ! Peut on se permettre d’évaluer les promesses faîtes avec le budget de 80 milliards USD annoncé à l’hôtel Béatrice lors de la campagne ? », a-t-il chuté. 

A fin janvier 2021, le ministre des finances avait mentionné une augmentation de 50%  des recettes mobilisées durant ce nouvel exercice budgétaire ( janvier 2022) comparé à la mobilisation des recettes de janvier 2021.

 » Cette performance confirme la tendance haussière des recettes amorcée depuis mai 2021 » , avait-il affirmé.

 C’était lors de la 38e reunion du conseil des ministres. 

7sur7.cd

vous pourriez aussi aimer