RDC : Plainte de Pascal Mukuna contre Joseph Kabila maintenue (Katende)

« La dénonciation qui avait été faite par l’évêque Pascal Mukuna contre l’ancien président Kabila est toujours maintenue », confirme Jean-Claude Katende.

Le vice-président du Mouvement Éveil patriotique prévient que « la procédure va se poursuivre  tant au Congo qu’à l’étranger ».

Le silence actuellement constaté du président de l’Eveil patriotique se justifie par le fait qu' »à sa sortie de prison où il a passé 3 mois, il se donne un temps de repos ».

Sur top congo fm, Jean-Claude Katende rappelle que Pascal Mukuna « est revenu sur la même question en disant que l’éveil patriotique va se poursuivre avec la même intensité et la même ampleur ».

Concrètement, « il n’y a rien qui puisse justifier aujourd’hui que Évêque Mukuna retire sa dénonciation ».

Il annonce que « la coordination de l’Eveil patriotique va se réunir pour poursuivre l’identification des victimes et les contacts avec d’autres partenaires au niveau international pour la dénonciation qui avait été faite à la Cour pénale internationale pour faire accélérer la procédure ».

Dans sa dénonciation déposée au Parquet général près la Cour constitutionnelle, le 8 mai 2020, Évêque Mukuna met à charge de l’ancien président de la République « le massacre des adeptes de Bundu Dia Mayala intervenu au Kongo Central en 2008, l’assassinat de Armand Tungulu, l’assassinat de Floribert Chebeya et son collègue fidèle Bazana, globalement il y a dix faits ».

À l’annonce de cette action judicaire, l’ancien porte-parole du gouvernement sous Joseph Kabila l’a qualifiée « de vaste blague. L’évêque Mukuna semble avoir un sérieux problème d’équilibre mental ».

Rappelant que Pascal Mukuna « a été propagandiste du FCC », Lambert Mende estimait que le responsable de l’Assemblée chrétienne de Kinshasa « veut flatter simplement le nouveau régime. Il s’agit de la pure agitation qui ne mènera à rien ».

Acturdc.com

vous pourriez aussi aimer