RDC : Le gouvernement fixe désormais la rentrée scolaire 2020-2021 au lundi 12 octobre prochain

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a présidé, vendredi, par vidéo conférence, la réunion du Conseil des ministres, au cours de laquelle les membres du gouvernement ont suivi le rapport d’Etat à l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), relatif à la clôture de l’année scolaire  2019-2020 et à la rentrée 2020-2021, au sujet duquel les membres du gouvernement ont formulé des propositions  d’un calendrier réaménagé qui fixe désormais le rentrée scolaire au lundi 12 octobre 2020.

En outre, dans l’optique d’assurer la mobilisation et l’orientation de l’épargne nationale et de out autre moyen financier en vue de favoriser les opérations d’investissement d’intérêt économique et social dans les secteurs industriel, agricole, commercial, ainsi que ceux des services et de l’hôtellerie, les membres du gouvernement ont décidé, à l’initiative du Chef de l’Etat, de la création d’une Société nationale d’investissement.

Ci-dessous, le compte rendu fait par le ministre d’Etat, ministre de la Communication et médias, David-Jolino Diwampovesa Makelele, porte-parole du gouvernement : « Ce vendredi 25 septembre 2020, s’est tenue par vidéoconférence, la 50ème réunion du Conseil des Ministres, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République, Chef de l’Etat ».

L’ordre du jour y relatif comportait les points suivants:

  1. Communication de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat ;
  2. Points d’informations ;
  • Approbation d’un relevé des décisions du Conseil des Ministres ;
  1. Examen et adoption des dossiers. ;
  2. Examen et adoption des textes.
  3. DE LA COMMUNICATION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE.
  4. Constitution d’une société nationale d’investissement

Dans l’optique d’assurer la mobilisation et l’orientation de l’épargne nationale et de tout autre moyen financier en vue de favoriser les opérations d’investissement d’intérêt économique et social dans les secteurs industriel, agricole, commercial, social et financier ainsi que dans les secteurs des services et de l’hôtellerie, le Président de la République, a décidé de la création d’une Société Nationale d’Investissement qui agira comme une société de financement et servira d’instrument d’appui au secteur privé.

Le Conseil des Ministres a chargé le Premier Ministre de réunir le Ministre des Finances et le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo pour entamer, dans le meilleur délai, avec le concours des experts du Cabinet du Président de la République, des échanges avec les partenaires publics et privés intéressés en vue d’aboutir à la conclusion du contrat de partenariat y relatif, à la constitution de la Société Nationale d’Investissement, à son financement et à sa gouvernance.

  1. Encouragement de la sous-traitance dans le secteur privé suivant l’esprit de la réforme de 2017

Devant les difficultés suscitées dans l’application de la Loi n°17/001 du 08 février 2017 fixant les règles applicables à la sous-traitance dans le secteur privé ainsi que ses mesures d’applications d’une part et conscient de l’effet attendu de la mise en œuvre de cette loi, d’autre part, notamment la promotion des PME Congolaises, la protection de la main d’œuvre locale et le développement des chaînes des valeurs compétitives capables de diversifier l’économie Congolaise et réduire sa dépendance vis-à-vis de l’extérieur, le Conseil des Ministres, à l’initiative du Président de la République a décidé de faire jouer à l’ARST pleinement son rôle. Elle sera, à cet effet, dotée des moyens pour la réalisation de ses missions.

Le Premier Ministre a été invité à sanctionner les deux projets de décrets modificatifs adoptés à la 45ème réunion du Conseil des Ministres.

acpcongo.com/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer