RDC: la rentrée scolaire maintenue au 5 septembre malgré les divergences entre syndicats des enseignants

Le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) a maintenu la rentrée scolaire 2022-2023 au lundi 5 septembre. Cependant, il s’observe encore des divergences entre différents syndicats des enseignants à ce sujet. D’un côté, la Synergie des syndicats qui, lors de son assemblée générale du weekend dernier à Kinshasa a conditionné cette rentrée par la réponse aux revendications des enseignants. De l’autre côté, le Syndicat national des enseignants des écoles conventionnées catholiques (SYNECAT) confirme cette rentrée scolaire pour ce lundi et parle d’avancées sur les revendications des enseignants.

Pour la synergie des syndicats des enseignants du Congo, le gouvernement doit mobiliser des moyens pour répondre aux revendications des enseignants avant de confirmer la reprise scolaire pour le 5 septembre. Il faut aussi permettre au Parlement, dont la rentrée intervient bientôt, de voter une loi budgétaire en faveur des enseignants.

Hormis, le paiement des enseignants dits « Nouvelles unités », Jean-Bosco Puna, porte-parole de cette synergie donne d’autres revendications :

« Il y a également la revendication relative au paiement du troisième pallier de Bibwa à hauteur de 400 USD pour donner un contenu à la gratuité et supprimer les zones salariales. C’est une promesse depuis 2021. Il y a également la revendication relative à l’uniformatisation de la prime de gratuité au primaire, l’enseignant du primaire est littéralement démotivé, on lui impose d’aller payer les frais au niveau secondaire pour ses enfants au moment où lui a 30 000 francs congolais (15 USD). Figurez-vous ! »

Pour sa part, le SYNECAT appelle les enseignants à reprendre le chemin de l’école ce lundi tel que fixé par le gouvernement. Cet appel a été lancé au cours d’une réunion de restitution des travaux de Mbuela Lodge tenue dimanche dernier à Kinshasa. Victor-Aristote Engele, chargé de communication du SYNECAT parle d’avancées dans les négociations avec le gouvernement concernant les revendications des enseignants : 

« Le SYNECAT note les avancées dans la matérialisation du réajustement effectif de la prime de la gratuité à hauteur de 67% ainsi que de 30 USD du deuxième pallier payés au cours de cet exercice budgétaire 2022. Par ailleurs, le SYNECAT réitère son soutien indéfectible aux camarades enseignants du secteur primaire, d’un suivi attentif et particulier de leur situation salariale en progression. »   

  De son côté, le ministère de l’EPST a promis de lancer officiellement l’année scolaire 2022-2023 ce lundi 5 septembre, à partir de Ngandajika (Lomami).

Radiookapi

vous pourriez aussi aimer