RDC : La nomination d’un Premier Ministre tout proche de Félix Tshisekedi ?(Union Sacrée)

A ce stade , l’Ensemble pour la République ne rétracte à adhérer à l’Union Sacrée de la Nation selon le schéma proposé par le Chef de l’État, Félix Tshisekedi.

« Dans les conditions actuelles, nous ne saurons pas être de l’Union sacrée. Il est temps de laisser le Chef de l’État aller seul avec les anciens du FCC“, a déclaré national Muhindo Nzangi au cours d’une émission sur les antennes de Top Congo FM.

A en croire les propos de l’élu de Butembo , Ensemble de Moïse Katumbi reste catégorique à la manière dont les cartes sont jouées et distribuées au sein de l’Union Sacrée.

Muhindo Nzangi fait savoir que son regroupement politique ne peut participer à la coalition gouvernementale sans avoir des idées à proposer sur le programme ni sur quoi que ce soit. Le fait de non-recevoir le cahier des charges de Ensemble pour la République en est un signe qui ne trompe pas.

Très clair et lucide, Muhindo Nzangi rappelle que la répartition des postes des responsabilités devrait tenir compte du poids numérique.

Dans les dernières discussions avant la mise en place de l’Union Sacrée entre le Chef de l’État et le trio Kabund- Katumbi-Bemba , Félix Tshisekedi n’a point eté d’accord de céder ni Primature ni le perchoir de l’Assemblée nationale à Bemba ou Katumbi.

« le Chef de l’État veut nommer quelqu’un de son entourage premier Ministre. Ce n’est même pas Bahati Lukwebo », révèle Muhindo Nzangi

Visiblement , le triste épisode de Genève hanterait encore toutes les parties aux négociations, par conséquent il faut y aller avec beaucoup de méfiance et de prudence.

Félix Tshisekedi espère donc aussi naviguer sur la coalition gouvernementale comme un paquebot sur la mer.

24h.cd/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer