RDC : « La corruption et la démocratie du plus fort ont triomphé », gueule Marie-Ange Mushobekwa

L’Assemblée Nationale a invalidés les députés absentéistes. Parmi les invalidés, Marie-Ange Mushobekwa. L’élue de Kabare dans la province du Sud-Kivu n’a résisté à la décision de l’assemblée. Les tentatives de présenter ses moyens de défense n’ont jamais trouvé un écho favorable auprès du bureau de la chambre basse du parlement.

Si elle pouvait comptait sur ses deux suppléantes il y a quelques heures, la donne vient de changer. Les vibrants soutiens de Marie-Ange Mushobekwa ont lâché prise. Lily Monga, première suppléante est revenue sur sa ma lettre de démission. Elle a été validée par l’assemblée en remplacement de Mushobekwa.

Sur son compte Twitter, Marie-Ange Mushobekwa dénonce la pression dont a été victime Lily Monga. « La corruption et la démocratie du plus fort ont triomphé. Ma première suppléante vient de renier sa signature. Le Président du groupe parlementaire le plus influent de l’assemblée nationale qui l’avait contacté depuis hier soir et ce matin lui a demandé de dire que je l’avais menacée pour qu’elle signe la lettre de démission ».

Marie-Ange Mushobekwa craint un acharnement contre sa personne. « Ne soyez pas surpris si demain on vous disait que je garde des armes dans ma maison et qu’on m’envoie en prison. Allons seulement ».

Actu RDC

vous pourriez aussi aimer