RDC : la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale appelle à la « redéfinition » de l’état de siège

La commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale a à l’issue de l’audition du ministre de la défense, du chef d’état major et des gouverneurs du Nord-Kivu et Ituri, suggéré à ce que le format de l’état de siège soit revu.

Cette proposition fait suite aux aux informations reçues des dirigeants du secteur sécuritaire.
Cette commission estime que les éléments mis en leur disposition permettront à la grande plénière de formuler des propositions pour améliorer et atteindre des objectifs escomptés.

« Nous attendons de l’Assemblée nationale qu’elle approuve notre évaluation, qu’elle considère que notre évaluation est positive« , a déclaré Gilbert Kabanda.

Le ministre de la Défense qui estime qu’il a satisfait les élus nationaux à leurs occupations et ses explications ont éclairé les zones d’ombres.

Le travail du ministre de la défense, a été enrichi par le rapport de deux gouverneurs militaires directement concernés par la question.

« Les deux gouverneurs qui sont les principaux acteurs de l’état de siège étaient avec nous et ils ont donné les éléments complémentaires qui manquaient pour que la commission puisse comprendre réellement ce qui se passe sur le terrain, ce qui a été réalisé, ce qui reste à réaliser et ce qu’il faut pour continuer à parachever l’oeuvre de l’état de siège« , a conclu Gilbert Kabanda, ministre de la Défense.

De son côté, le député Bertin Mubonzi, président de la commission a fait savoir que les discussions ont été vives et constructives.

« Nous avons échangé sur l’état de siège naturellement. Le ministre de la Défense a pris le temps de répondre aux préoccupations des députés, on a eu le privilége d’écouter les deux gouverneurs militaires, quelques questions ont été postées. Et je peux vous rassurer que c’était des échanges très riches qui nous ont permis de comprendre beaucoup des choses. Et je pense aussi cela va enrichir notre rapport à l’issue de cette démarche que nous sommes en train de faire« , a indiqué le député Mubonzi.

Et de poursuivre, « la démarche de la commission ne vise qu’à améliorer les choses pour que l’état de siège soit réellement la solution au problème de l’insécurité dans l’Est de la République« .

« L’objectif pour l’Assemblée nationale n’étant pas de bloquer la machine, nous soutenons la démarche, la décision prise par le président de la République« .

Cas-info via Acturdc.com

vous pourriez aussi aimer