RDC : Hausse du prix de la farine de maïs dans le Haut – Katanga, la « mise en garde sévère » du gouverneur Jacques Kyabula

Jacques Kyabula Katwe , gouverneur du Haut-Katanga a mis en garde tous les opérateurs économiques qui spéculent autour du prix de sac de farine de maïs passé de 35.000 à 80.000 francs congolais en 24 heures.

Une flambée intervenue à la veille des mesures urgentes prises par le chef de l’Etat pour faire face au COVID – 19, alors que les frontières avec la Zambie sont restées ouvertes.

 » Nous lançons une mise en garde des spéculateurs des prix sur le marché . Il n’y a pas de rupture de chaînes d’approvisionnement des denrées alimentaires en général et en particulier de la farine de maïs . Nos frontières sont ouvertes et la population devrait se calmer et ne pas faire des achats de panique à des prix exagérés », a dit le gouverneur du Haut-Katanga, jeudi soir, dans un message télévisé et adressé à ses administrés.

« Ceux qui ne s’y conformeront pas, vont subir la rigueur de la loi » , ajoute t-il au sujet des spéculateurs des prix sur le marché.

Aux opérateurs économiques , il a adressé une « mise en garde sévère » face à « ce jeu de spéculations de prix sous quelque forme que ce soit , et les récalcitrants rencontreront la rigueur de la loi », a-t-il encore dit.

Jeudi , le prix du sac de farine de maïs de 25 Kgs est passé de 35.000 à plus de 80.000 francs congolais sur le marché Lushois. Des spéculations qui ont rendu cette denrée rare sur le marché , cas du marché central de la Kenya où plusieurs lushois se sont rendus pour s’approvisionner conséquemment.

Les frontières entre la RDC et la Zambie , précisément à Kasumbalesa restent ouvertes malgré cette flambée, en dépit des mesures drastiques prises par le Président de la République.

Actualité.cd/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer