RDC : Fin des exercices militaires à Kinshasa entre avions de chasse congolais et angolais

Depuis ce matin des avions de chasse de l’armée angolaise et congolaise survolent l’espace aerien de Kinshasa. Les bruits des puissants moteurs de ces engins se font entendre dans plusieurs coins de la capitale.

Il s’agit du  “meeting aerien” entre avions de chasse  congolais et angolais annoncé hier par les Forces Armées ds la RDC (FARDC).

“En effet, on verra dans le ciel de Kinshasa des avions de chasse de la RDC et ceux de la République d’Angola survoler et atterrir à l’aéroport de Ndjili pour célébrer et magnifier l’entente parfaite entre les deux forces aériennes sœurs”, avait annoncé hier dans un point de presse le général major Léon Richard Kasonga, porte parole des FARDC

Des exercices qui, selon l’armée, s’inscrivent dans le cadre de la coopération militaire entre la RDC et l’Angola. Les FARDC ont ainsi appellé la population congolaise, kinoise en particulier au calme et à vaquer librement à ses occupations.

Version qui font toutefois des scpetiques, notamment dans le camp de l’ancien chef de l’Etat Joseph Kabila, actuellement en froid avec son successeur.

« La politique des muscles, le propre des paranoïaques. Cela fait neuf ans que des avions de chasse bombardent la Syrie. Bashar Al Assad! est toujours au pouvoir, le pays est totalement détruit, les syriens dispersés à travers le monde. Delenda Carthago? Pour quel objectif », s’interroge sur Twitter Kikaya Bin Karubi, ancien conseiller diplomatique de Joseph Kabila.

Papy Tamba, un communicateur du FCC parle d’une tentative d’impressioner la population congolaise.

« Pourquoi vouloir impressionner la population en voulant montrer aux civils non informés qu’ils ont le soutien des étrangers, au lieu de compter sur le soutien local du peuple? Est-ce qu’ils peuvent faire survoler ces avions à Minembwe, À BENI chez les terroristes ADF ou à Djugu ». a-t-il laché.


Ces exercices militaires intervient quelques jours après un tête à tête entre Félix Tshisekedi et Joao Lourençon à Luanda. Elles prennent place aussi dans un contexte de tension politique entre le FCC et le CACH, kes deux plateforme de la coalition au pouvoir.

Voiceofcongo.net/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer